En partenariat avec

Sondage 07/02/2013

Les maires et le projet de loi sur le mariage pour tous

Une courte majorité des maires (52 %) se dit aujourd’hui défavorable au projet du loi du gouvernement ouvrant le mariage et l’adoption aux couples homosexuels contre 47 % qui y sont favorables. Si le rapport de force parmi les maires est donc inversé par rapport à ce que l’on observe dans le grand public, les mêmes clivages sont à l’œuvre. L’adhésion au projet de loi décline avec l’âge : les maires de moins de 55 ans le soutenant à 63 % contre 45 % parmi ceux ayant entre 55 et 64 ans et 33 % parmi les maires âgés de 65 ans et plus. De la même façon, hommes et femmes maires n’ont pas le même regard sur le sujet : 54 % des femmes maires y sont favorables contre 46 % parmi leurs collègues masculins. Enfin, le positionnement adopté face à ce projet est fortement structuré par l’appartenance politique. 88 % des maires socialistes le soutiennent quand 81 % des élus UMP y sont défavorables. Néanmoins, si le clivage politique s’exprime assez nettement soulignons que les premiers élus divers gauche et divers droite, qui sont très nombreux, ne sont pas aussi alignés sur les positions officielles que ne le sont les premiers édiles UMP et PS. Ainsi, 42 % des maires divers gauche sont opposés au projet quand 31 % des divers droite le soutiennent.
Si les maires interrogés se montrent assez partagés sur cette question, une large majorité (61 %) estime en revanche que François Hollande doit tenir compte des oppositions et doit suspendre l’examen du projet de loi pour laisser du temps au débat. Cette position est bien entendu ultra-majoritaire parmi les opposants au projet (93 %) mais 24 % des maires soutenant le mariage pour les couples homosexuels seraient également favorables à ce que l’exécutif laisse davantage de temps au débat. 
A l’issue de ce débat, les parlementaires, et notamment les sénateurs, devront se prononcer sur ce projet de loi. Près de 4 maires sur 10 (41 % exactement) affirment qu’en tant que grands électeurs, ils tiendront « beaucoup » ou « assez » compte de la position de leurs sénateurs sur ce sujet lors des prochaines élections sénatoriales. Cette proportion, assez élevée et qui montre bien que ce projet de loi est important aux yeux des maires, est nettement plus forte parmi les opposants (49 %) que parmi les soutiens au projet (33 %).     
Une enquête Ifop réalisée début janvier avait montré que seuls 47 % des Français étaient favorables à l’autorisation de la PMA pour les couples de femmes homosexuelles. Cette opinion est encore plus minoritaire parmi les maires puisque seuls 35 % d’entre eux y seraient favorables contre 64 % d’opposés, 36 % étant même « tout à fait défavorables » à l’ouverture de ce droit. La PMA est bien entendu rejetée par 93 % des maires qui sont opposés au droit au mariage et à l’adoption pour les couples homosexuels mais elle est également par 34 % des premiers édiles qui se sont dit favorables à ce projet de mariage pour tous. L’adhésion au droit à la PMA est largement majoritaire (75 %) parmi les maires socialistes mais 59 % de leurs collègues divers gauche y sont opposés et ne les suivent pas sur ce projet.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 452 Maires. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge) après stratification par région et taille de commune. Les interviews ont eu lieu par téléphone sur le lieu de travail des personnes interrogées du 29 janvier au 4 février 2013.

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories