En partenariat avec

Sondage 23/06/2020

Les salariés et la sécurité des données au travail

A l’heure où la diffusion du télétravail a subi une accélération jamais vue auparavant en raison de la crise du COVID-19, le sondage réalisé avant la pandémie par l’Ifop pour IDECSI auprès d’un échantillon représentatif des salariés des entreprises de 1 000 salariés ou plus en France dresse le portrait d’une population qui se sent particulièrement concernée par les enjeux de sécurité des données professionnelles. En grande partie inquiets (à 45%) à l’égard de la sécurité des leurs données, les salariés sont en demande d’outils leur donnant les moyens de prendre en main leur cybersécurité individuelle et de participer ainsi à la sécurisation de leur entreprise dans son ensemble. Des problématiques devenues encore plus cruciales depuis le basculement massif vers le télétravail.

 

Les résultats complets sur le site d’IDECSI.

 

Des salariés inquiets, exposés à des atteintes à leurs données et gênés par des mesures de sécurité informatique obsolètes

 

Près de la moitié des salariés (45%) des entreprises de 1 000 salariés ou plus se disent aujourd’hui inquiets quant à la sécurité de leurs données et outils numériques utilisés dans le cadre de leur travail (courriels, fichiers, agenda, etc.), ce qui correspond à environ trois millions de personnes en France. Bien que minoritaire, ce taux reflète donc un phénomène massif dans les entreprises. Dans le détail, les plus jeunes (63% des 18-24 ans) se montrent particulièrement inquiets.

 

Ce sentiment d’inquiétude repose sur des expériences bien réelles. En effet, près de la moitié des salariés (47%) a déjà été victime d’une tentative d’hameçonnage (ou phishing) au travail. Par ailleurs, plus du tiers des personnes interrogées sont directement concernées par les problématiques de confidentialité des données auxquelles elles ont accès, que ce soit par intérêt propre (45% ont déjà stocké des documents personnels sur un outil professionnel) ou vis-à-vis de l’entreprise (34% ont accès à des données sensibles ou confidentielles). Enfin, pour chacun des cas testés, un peu moins d’un salarié sur cinq témoigne d’une atteinte à la sécurité de ses données, qu’il s’agisse d’un accès sollicité par un informaticien de leur entreprise (19%) ou d’un piratage de leurs outils suspecté (16%) voire avéré (14%). Pour toutes ces expériences, les plus jeunes, les plus diplômés ainsi que les cadres rapportent davantage d’occurrences, ce qui laisse supposer, sinon une plus grande exposition à ces risques, une conscience renforcée à leur égard, donc des attentes supérieures en matière de sécurité.

 

Préoccupés par la sécurité de leurs données professionnelles (ce qui en pousse 25% à délaisser certains outils informatiques), les salariés déplorent aussi les mesures de protection classiques, comme la multiplication des mots de passe et des certifications : la moitié (48%) estime ainsi être gênée au quotidien par ces mesures, qui constituent un obstacle à leur travail… et à leur productivité (c’est notamment le cas parmi les plus jeunes, les cadres et dans les entreprises du commerce).

 

Plus de huit salariés sur dix consacrent l’importance de la sécurité des données et souhaitent participer à son maintien

 

Dans le contexte de la transformation numérique, 81% des salariés souhaitent savoir par qui et quand les données qu’ils manipulent sont consultées, une demande à la fois massive et uniforme, aussi élevée quel que soit le segment de population étudié. Plus concrètement, les salariés souhaitent à l’unanimité savoir quand une personne consulte leurs mails à leur insu (87%, l’arrivée en tête de cet item montrant l’attachement particulier au relatif secret des correspondances), quand quelqu’un accède à leurs données sans accord (86%), depuis l’étranger (85%), quand une règle de transfert automatique des mails est mise en place (84%) et quand une erreur de paramétrage permet à un tiers d’accéder à ses fichiers, emails et agenda (81%).

 

Alors qu’aux yeux des salariés l’importance des enjeux de cybersécurité et de protection des données est égale à celle d’autres sujets sociétaux comme le développement durable ou l’écologie (pour 82%), la cybersécurité au sein de l’entreprise est perçue comme étant l’affaire de tous. Une participation de chacun à sa propre sécurité et à celle du collectif qui s’impose comme une nécessité pour plus de 80% des salariés interrogés : 86% estiment qu’une gestion à l’échelle individuelle permet de limiter les risques de piratage de l’entreprise, 85% considèrent que chacun doit participer à la stratégie globale de l‘entreprise en la matière et 80% affirment que la sécurité des données au travail repose sur la maîtrise de chacun de son environnement numérique. Autre avantage de cette vision « co-constructiviste » : pour 71% des salariés, des outils de sécurité moins contraignants au quotidien les rendraient plus productifs !

 

Conscients des enjeux et attachés à prendre part à une politique globale de cybersécurité, c’est logiquement que les salariés souhaitent, à une très large majorité (81%), disposer d’un tableau de bord individuel leur permettant de surveiller en continu et d’être notifiés de toute activité suspecte impliquant leurs outils numériques de travail. Un souhait exprimé aussi fortement chez les salariés se disant inquiets de la sécurité de leurs données… que chez les « non-inquiets », preuve de l’attente forte et unanime de disposer d’outils de ce type.

Votre interlocuteur

Jean-Philippe Dubrulle Directeur d'études - Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories