En partenariat avec

Sondage 04/09/2011

L’état d’esprit des Français – 25ème vague

La nouvelle vague du baromètre Ifop / Dimanche Ouest-France, réalisée peu avant la rentrée scolaire, montre que le moral des Français a lourdement chuté. Aujourd’hui, seul un tiers des Français (34%) se déclare optimiste à l’égard de son avenir (dont 5% s’estiment « très optimistes ») et, à l’inverse, 66% se disent pessimistes. Il s’agit de l’une des plus fortes baisses de moral enregistrées en un semestre depuis la mise en place de l’enquête en février 1995 : une baisse de 18 points est à noter par rapport à janvier 2011, où une courte majorité des Français (52%) affichait encore son optimisme. Le contexte économique particulièrement morose, marqué par la persistance de la crise financière et les réponses apportées à ces nouveaux soubresauts à travers divers plans de rigueur, nationaux et internationaux, semblent ainsi avoir contribué à cette hausse de l’inquiétude au sein de l’opinion française.
L’analyse du détail des résultats révèle que les catégories traditionnellement optimistes ne changent pas par rapport à la précédente vague d’enquête : les hommes (40% contre 29% pour les femmes), les personnes âgées de moins de 35 ans (39% contre 32% pour les personnes âgées de 35 ans et plus) comptent parmi les catégories de population les plus confiantes. Alors que le moral des artisans et commerçants (29%) et des retraités (30%) s’avère particulièrement bas, une majorité de cadres supérieurs et de professions libérales (52%) s’affirme confiante envers l’avenir. A moins d’un an de l’élection présidentielle, on ne relève pas de corrélation majeure entre le niveau d’optimisme et la proximité politique des personnes interrogées, bien que les sympathisants UMP se montrent légèrement plus enthousiastes (43% contre 34% en moyenne).
Enfin, le niveau de confiance en l’avenir varie sensiblement en fonction du lieu d’habitation : alors que les habitants du Grand Ouest se situent dans la moyenne nationale (33%), les habitants d’Ile de France font preuve d’un optimisme plus marqué (44%)
 
Malgré cette baisse de moral, la confiance accordée par les Français au gouvernement varie globalement peu par rapport à la dernière vague d’enquête. Les variations enregistrées se font dans le sens d’une confiance affaiblie. Ainsi, deux évolutions principales marquent ce premier semestre 2011 : la lutte contre l’insécurité (41%, soit -5 points) et la lutte contre le chômage (24%, soit -6 points), domaines pour lesquels le crédit porté au gouvernement est en recul. Les autres champs d’action évoqués ne présentent pas de relief particulier en termes d’évolution. Cependant, en termes de hiérarchie, l’intégration des personnes issues de l’immigration (28%, score stable) devance désormais la lutte contre le chômage et l’augmentation du pouvoir d’achat se situe en fin de liste, ne suscitant plus la confiance des Français qu’à hauteur de 15% (soit -2 points), derrière la baisse des impôts (16%, soit +1 point). Au final, la protection de l’environnement demeure le principal champ d’action dans lequel le gouvernement peut compter sur le plus fort soutien des Français, sans pour autant parvenir à un score de confiance majoritaire (46%, score stable), ni pour ce domaine ni pour d’autres
 Enfin, des clivages politiques assez logiques se font jour et apparaissent fortement marqués dans ce baromètre de confiance. Ainsi les sympathisants de droite présentent des niveaux de confiance supérieurs à ceux des sympathisants de gauche, avec des écarts allant de 12 points concernant la baisse des impôts à 31 points en matière de lutte contre l’insécurité.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1005 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de famille) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par téléphone du 1er au 2 septembre 2011.

Vos interlocuteurs

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

Fabienne Gomant Directrice adjointe du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories