En partenariat avec

Sondage 27/02/2011

L’impact des évènements dans les pays arabes sur l’influence de la diplomatie française

Dans un contexte international chargé, et alors même que le Quai d’Orsay doit faire face à une situation difficile, 44% des Français estiment que notre diplomatie sort affaiblie des épisodes de révolte qui ont frappé les pays arabes ces dernières semaines. La tribune publiée dans la presse par un collectif de diplomates, s’élevant contre la disparition « de la voix de la France » dans le monde, est donc doublée d’un regard mitigé et relativement pessimiste de l’opinion publique à l’égard des conséquences diplomatiques des épisodes tunisiens, égyptiens, ou libyens.
En outre, de la gestion de l’affaire Florence Cassez aux critiques émises à l’encontre des relations de Michèle Alliot-Marie avec le pouvoir tunisien, les éléments fragilisant le réseau diplomatique français se multiplient, encore assombris par les premiers pas difficiles de l’ambassadeur Boillon à Tunis.
Toutefois, en dépit de ce contexte, notons que près d’une personne interrogée sur deux juge que l’influence de la diplomatie française n’a pas changé à travers ces révoltes (48%). Et 8% des Français pensent même que notre influence diplomatique sort renforcée des révolutions touchant les pays arabes.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 969 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de famille) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par téléphone du 24 au 25 février 2011.

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.
Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.