En partenariat avec

Sondage 02/07/2011

L’intérêt pour le Tour de France en Europe

Alors que s’est élancé samedi de Vendée le 98ème Tour de France cycliste, l’étude européenne menée par l’Ifop pour Sud-Ouest dans cinq pays (Allemagne, Italie, Espagne, Royaume-Uni et France) confirme que l’engouement pour la Grande Boucle, visible chaque année sur le bord des routes hexagonales, dépasse les frontières et fédère au-delà des clivages sociologiques.
– Un intérêt qui dépasse les frontières : près d’un Français sur deux déclare aimer le Tour de France (49%), un score très proche de celui observé en Italie et en Espagne (47%), deux autres pays passionnés par le cyclisme et grands « producteurs » de champions depuis la création du Tour. Si l’engouement apparaît moindre au Royaume-Uni (35%) et surtout en Allemagne (28%), il n’en demeure pas moins non négligeable dans ces deux pays. Signe de l’importance de l’évènement au-delà des frontières françaises, notons qu’en Allemagne, où l’enthousiasme s’avère le moins marqué, seul 1% des personnes interrogées déclare ne pas connaître le Tour de France.
– Un enrayement du déclin de l’intérêt pour le Tour en France : en reflux constant depuis 1964 (59% des Français aimaient le Tour à l’époque de cette première mesure), l’intérêt pour le Tour était partagé par plus d’un Français sur deux jusqu’en 2007 (52%) avant de devenir légèrement minoritaire l’année suivante (49%). La popularité de l’épreuve atteint même son score plancher l’an passé (44%), avant de gagner 5 points en un an et s’établir à 49% aujourd’hui. On relève ainsi une progression assez marquée de la popularité chez les jeunes âgés de moins de 35 ans (+9 points) et chez les ouvriers (+9).
– La popularité du Tour de France fédère au-delà des clivages sociologiques : le détail des réponses dans ces cinq pays révèle, en corolaire, un intérêt plus marqué chez les hommes (jusqu’à 62% en Espagne et 60% en France) et chez les interviewés âgés de 65 ans et plus. Néanmoins, l’attrait pour la Grande Boucle transcende les clivages sociodémographiques dans chacun de ces pays. Exception faite de l’Allemagne, où l’intérêt est beaucoup plus net auprès des CSP+, l’écart entre CSP+ et catégories populaires ne dépasse pas 7 points. En France, les ouvriers (47%) comme les professions intermédiaires (49%) partagent le même intérêt. De même, aucune différence notable n’apparaît s’agissant de la préférence partisane (48% à gauche, 53% à droite).

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1006 Français, 603 Allemands, 600 Espagnols, 605 Italiens, 604 Anglais, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 21 au 23 juin 2011 (France) et du 22 au 27 juin 2011 (Autres pays).

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories