Entretien 24/05/2022

“Nous faisons un pas de plus pour comprendre et aider les personnes anxieuses”

 

Le média de santé naturelle Mes Bienfaits a fait appel à l’expertise Omnibus by Ifop pour réaliser une étude sur les sources de stress et les actions pour aller mieux. Retour sur cette aventure et les principaux enseignements avec Damien Le Moal, fondateur du média.

 

 

 

 

 

Pouvez-vous nous présenter le rôle de votre média dans le domaine de la santé et les raisons qui vous ont poussé à mettre en place une étude sur le stress des Français ?

 

 

Mes Bienfaits est un média de santé naturelle qui propose de l’information pour aider les gens à vivre en pleine forme et les inviter à voir la santé sous un angle différent. Il existe des solutions qui permettent d’améliorer la santé de manière significative et durable. Notre volonté est de les partager !

 

Dans le contexte actuel, nous avons pensé qu’il serait intéressant d’en savoir plus sur l’état émotionnel des Français. Nous avons donc fait appel à l’Ifop pour connaître les plus grandes sources de stress ou d’anxiété des Français ainsi que les solutions mises en place pour aller mieux.

 

En effet, la France, comme tous les pays du monde, fait face à un stress permanent depuis l’arrivée du coronavirus en 2019. Pour ne rien arranger, la guerre en Ukraine ébranle l’Europe toute entière depuis le mois de mars 2022. Par ailleurs, avec tous ces événements, l’éventualité d’une crise économique mondiale sans précédent n’est pas à exclure. Enfin, en ce qui concerne l’avenir de la planète, les nouvelles ne sont pas non plus réjouissantes à la lecture des derniers rapports du GIEC.

 

Dans ce contexte, nous souhaitions notamment savoir si les sources de stress du quotidien (santé, travail, situation financière, vie amoureuse, famille, amis et tâches domestiques) génèrent autant de stress ou d’anxiété que les crises mondiales (guerre en Ukraine, crise sanitaire Covid-19, avenir de la planète, éventualité d’une crise économique mondiale).

 

Nous souhaitions également savoir comment les Français s’y prennent pour réduire leur anxiété. Vont-ils consulter un spécialiste de santé (si oui, qui ?) ou agissent-ils de leur propre initiative (si oui, comment ?) ?

 

Et les résultats sont très intéressants ! Grâce à cette étude, nous faisons un pas de plus pour comprendre et aider les personnes anxieuses qui consultent Mes Bienfaits. Nous avons obtenu des résultats fiables qui nous permettent d’élargir nos connaissances.

 

Concrètement, en plus de découvrir les principales sources d’anxiété des Français, cette étude nous a permis de connaître les leviers de santé que nos compatriotes décident d’actionner pour aller mieux.

De plus, l’étude révèle que les Français ont, en moyenne, mis en place deux actions (2,39) pour réduire leur stress ou leur anxiété. C’est une donnée intéressante qui nous fournit une indication supplémentaire sur leur manière d’agir. Selon nous, il est nécessaire d’actionner plusieurs leviers pour favoriser la pleine santé. Au fil de nos recherches, nous prenons de plus en plus conscience que la santé dépend d’une multitude de facteurs et que tout est relié.

 

Enfin, nous avons découvert de nombreux autres résultats très intéressants que nous prenons en compte pour aider notre communauté.

 

 

Nous observons dans l’étude, que parmi les personnes déclarant avoir au moins une grande source de stress, 1 à 2% consultent un professionnel de médecine douce (diététicien, naturopathe, sophrologue, acupuncteur…). Pouvez-vous commenter ce chiffre en tant que média santé naturelle ?

 

 

Vous avez raison, la majorité des spécialistes de médecine naturelle sont cités par 1 à 2 % des personnes interrogées. Cela paraît peu mais, si l’on additionne les pourcentages obtenus par chaque praticien de santé, on constate finalement que de nombreuses personnes s’orientent vers des spécialistes de médecine douce pour faire face à leur stress ou à leur anxiété.

 

Par ailleurs, si l’on considère que les médecins généralistes, les psychologues, les psychiatres et les masseurs-kinésithérapeutes appartiennent à la médecine conventionnelle et que les autres spécialistes de santé cités appartiennent à la médecine naturelle (ostéopathes, sophrologues, hypnothérapeutes, homéopathes, acupuncteurs, chiropracteurs, réflexologues, diététiciens et naturopathes), alors 15 % des Français ayant déclarés être stressés s’orientent vers la médecine naturelle (contre 21 % vers la médecine conventionnelle) pour améliorer leur état émotionnel.

 

Il est d’ailleurs très probable que ce chiffre soit amené à évoluer à la hausse car la médecine naturelle possède des solutions très efficaces que les Français sont de plus en plus nombreux à découvrir.

 

Finalement, l’étude révèle que les Français s’ouvrent à différentes approches pour améliorer leur santé. Et chez Mes Bienfaits, nous croyons justement en la complémentarité des différents domaines de santé.

 

 

 

Au regard de cette étude, quels sont pour vous les enseignements les plus surprenants ? Et quelles perspectives envisagez-vous à l’échelle de votre média ?

 

 

Cette étude est riche d’enseignements ! Sur notre site internet, nous avons d’ailleurs rédigé un compte-rendu dans lequel nous mentionnons quelques-uns des faits les plus marquants et surprenants.

 

L’étude a notamment mis en évidence que 95 % des Français déclarent avoir au moins une grande source de stress ou d’anxiété. Et nous avons pu constater que les sources de stress du quotidien des Français jouent un grand rôle dans leur état émotionnel, même dans le contexte actuel où les crises mondiales s’accumulent. En effet, même dans ce contexte mondial compliqué, le quotidien des Français reste le plus stressant. L’étude révèle que les sources de stress du quotidien ont été citées en première position par 56 % des Français, tandis que les crises mondiales ont été citées en premier par seulement 39 % des Français. Les 5 % restants ont, quant à eux, déclaré ne pas être stressés ou anxieux.

 

Bonne ou mauvaise nouvelle face à l’anxiété ? Ce qui est certain, c’est qu’il est plus facile d’agir sur son quotidien que sur les crises mondiales qui sont, elles, souvent hors de notre contrôle. Ainsi, l’étude confirme qu’il est crucial d’aider les gens à améliorer leur quotidien car il représente la plus grande source de stress ou d’anxiété.

 

Autre fait surprenant dans le contexte actuel : la crise sanitaire Covid-19 est la première source d’anxiété pour seulement 5 % des Français. La pandémie est donc loin d’être la préoccupation majeure.

 

Enfin, toujours concernant la première question de l’étude, beaucoup de personnes sont stressées ou anxieuses concernant leur santé. Il y a donc matière à les aider ! En effet, si nous les aidons à améliorer leur état de santé, nous les aidons à réduire leur stress ou leur anxiété.

 

Concernant la deuxième question de l’étude, il y a 3 grands faits marquants qui me viennent à l’esprit :

 

  1. 62 % des Français anxieux ont mis en place au moins une action de leur propre initiative pour aller mieux. Et les réponses impliquent majoritairement des solutions naturelles ;
  2. Seuls 30 % des Français anxieux déclarent consulter au moins un spécialiste de santé. Cela semble peu, surtout quand on sait que les spécialistes possèdent des clés très efficaces pour aider les personnes stressées ou anxieuses. Mais c’est à la fois encourageant de constater que près d’un tiers des personnes anxieuses n’hésitent pas à consulter pour aller mieux ;
  3. Malgré leur anxiété ou leur stress, 29 % des Français déclarent ne pas avoir effectué d’action ou estiment ne pas avoir besoin d’agir. C’est peut-être le fait le plus surprenant.

 

Et il y a de nombreux autres résultats très intéressants que nous partageons sur notre site internet. Par exemple, l’étude révèle que :

 

  • la pratique d’activités physiques est la première action mise en place pour réduire le stress ou l’anxiété (34 % des personnes interrogées ont choisi au moins cette réponse) ;
  • 20 % des Français anxieux déclarent améliorer leur alimentation pour réduire leur stress ou leur anxiété ;
  • 25 % des Français déclarent être stressés ou anxieux à propos de l’avenir de la planète ;
  • près de 9 jeunes sur 10 sont stressés par leur quotidien : les moins de 35 ans sont plus anxieux concernant leur quotidien (87 % contre 78 % chez les plus de 35 ans et 66 % chez les plus de 65 ans) ;
  • 9 % des Français anxieux se tournent vers les compléments alimentaires ;
  • 7 % des Français déclarent pratiquer la méditation pour réduire leur stress ou leur anxiété. Ce sont notamment les femmes (9 % contre 5 % chez les hommes) et les moins de 35 ans (11 % contre 6 % chez les 35 ans et plus).

 

Et bien plus encore ! La structuration selon la méthode des quotas (sexe, âge, profession de l’interviewé et du chef de ménage, région et catégorie d’agglomération) ainsi que le croisement des différents résultats constituent une ressource très riche en informations.

 

Vos interlocuteurs

Lydie Guillot Directrice de clientèle - Omnibus

Sabrina Théréné Chef de groupe - Omnibus

plus d'entretiens

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories