En partenariat avec

Sondage

Perception de EuropaCity par les commerçants de la zone d’impact

EuropaCity est un projet immobilier qui devrait regrouper (sur 300 hectares, dont 80 consacrés au bâti) plus de 500 boutiques, ainsi que des loisirs, des équipements culturels, des hôtels et restaurants, un parc urbain et une ferme urbaine. Ce projet devrait voir le jour d’ici à 2024 et se situer sur le territoire du « Triangle de Gonesse », dans la commune de Gonesse (Val-d’Oise), le long de l’autoroute A1, entre l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle et l’aéroport de Paris-Le Bourget, à la limite de la Seine-Saint-Denis. L’Ifop a été mandaté pour réaliser une étude auprès des commerçant pour en mesurer la notoriété et la perception.

 

Parmi l’ensemble des commerçants du territoire d’implantation, 6 sur 10 (61%) ont entendu  parler du projet EuropaCity et seuls 3 sur 10 savent précisément de quoi il s’agit.
Et il s’avère que plus les commerçants connaissent le projet, plus ils s’y opposent : en effet, 60% des commerçants connaissant précisément EuropaCity y sont opposés.

 

Sur leur propre activité, 48% des commerçants connaisseurs du projets s’attendent à des retombées négatives plus que positives (19%) mais un tiers ne se sent pas concerné (pour 33% d’entre eux, l’impact ne sera ni positif ni négatif).
Plus précisément, ceux qui présagent des conséquences négatives sur leur activité craignent essentiellement une diminution de leur chiffre d’affaires (77% citent cette répercussion en 1er et 92% au total), voire – même si ces appréhensions se situent loin derrière – la nécessité de devoir cesser leur activité et ainsi perdre leur emploi (34% de l’ensemble des citations) ou bien de licencier (25%).

 

Quoi qu’il en soit, au regard des nombreux projets, plus ou moins avancés, qui sont à l’œuvre sur le territoire du Grand Roissy, seuls 21% des commerçants au fait du projet estiment que les décisions politiques qui s’y réfèrent doivent se limiter à leur territoire d’implantation. Aux yeux d’un quart d’entre eux (30%), il conviendrait d’élargir le périmètre d’arbitrage aux territoires limitrophes et potentiellement impactés. Un tiers (32%) élargirait même ce périmètre à l’échelle de la région et 17% au niveau national.
Enfin, la nécessité d’un débat public, à la fois sur chacun de ces projets et sur leur cohérence, apparaît évidente : 72% des commerçants connaissant le projet l’estiment « indispensable » (83% de ceux connaissant précisément EuropaCity) sinon « important » (23%).

Vos interlocuteurs

Fabienne Gomant Directrice adjointe du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

Mathilde Moizo Chargée d'études - Opinion & Stratégies d'Entreprises

Document à télécharger

Présentation

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 619 responsables ou gérants de commerces de la zone d’impact du projet EuropaCity.
Les interviews ont été réalisées en face à face, sur tablette, du 19 au 27 février 2019.

publications associées

Invités à exprimer leurs avis sur des mesures actuellement dans le débat public, les Français interrogés par l'Ifop pour le JDD plébiscitent avant tout celles en...

Sondage

L’adhésion des Français à des mesures susceptibles d’être annoncées par Emmanuel Macron

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.
Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.