Sondage

Police, violences et racisme : ce qu’en disent les Français

Le sondage Ifop-Fiducial pour CNews et Sud Radio a interrogé les Français sur leurs relations à la police, aux violences et au racisme.

 

Concernant le sentiment spontané des Français à l’égard de la police et des forces de l’ordre, la confiance apparait comme le plus important avec 46% de citations (plus 9 points par rapport à mai 2020). Vient ensuite l’inquiétude pour 22% des Français, la sympathie pour 18% et l’hostilité pour 7% d’entre eux. Par ailleurs, il existe une nette différence d’opinion selon l’âge, les jeunes étant plus hostiles à la police que leurs ainés avec 37% des moins de 35 ans pour qui la police inspire de la confiance contre 50% des plus de 35 ans, et 28% des moins de 35 ans ressentant de l’inquiétude à l’égard des forces de l‘ordre, contre 19% des 35 ans et plus.

 

Les Français semblent davantage soutenir les manifestations dénonçant les violences contre les policiers et les forces de l’ordre (42%) par rapport aux manifestations pour dénoncer le racisme et les violences policières (27%). Par ailleurs, 31% ne soutiennent aucun des deux mouvements. Il existe là aussi une large différence d’opinion en fonction de l’âge. Les jeunes soutiennent davantage les manifestations antiracistes dénonçant les violences policières : 44% des moins de 35 ans contre 21% des plus de 35 ans. La proximité politique est également à prendre en compte dans la constitution de l’opinion vis-à-vis de ces différentes manifestations. En effet, les sympathisants de la gauche sont plus tentés de soutenir les manifestations luttant contre le racisme et les violences policières (46%) alors que les sympathisants de la droite se sentent plus proches des manifestations policières (59%).

 

Ce sondage a également été l’occasion de mesurer si différentes expressions mises à l’agenda par cette actualité évoquent une réalité ou des faits marginaux pour les Français. Ainsi, le « racisme anti-blanc » correspondrait à une réalité pour 47% des Français, le « privilège blanc » pour 32% et le « racisme d’Etat » pour 30% des personnes interrogées.

 

Autre réflexion posée dans les médias et découlant de ce sujet, la question du rapport à l’histoire et notamment à des personnalités controversées, accusées d’esclavagisme ou de racisme. Une large majorité des Français (71%) considère que ces personnages appartiennent à notre histoire et qu’il ne faut pas retirer leurs statuts ou débaptiser les rues portant leur nom contre seulement 8% qui pensent que cela serait justifié. Par ailleurs, 21% des personnes interrogées sont d’avis de débattre de cette question au cas par cas.

Document à télécharger

Les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 020 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 17 au 18 juin 2020.

Votre interlocuteur

Frédéric Dabi Directeur Général Adjoint - Directeur du pôle Opinion et Stratégies d'entreprise

Document à télécharger

Les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 020 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 17 au 18 juin 2020.

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.

Inscription newsletter

Découvrez nos publications A la une - A ne pas manquer et pleins d’autres...

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Consultez nos dernières newsletters

Recent Posts

Top Categories