En partenariat avec

Sondage

Quand les parents notent l’Ecole… Baromètre auprès des parents d’élèves du primaire et du secondaire

Réalisé auprès d’un échantillon national représentatif de 1 000 parents d’élèves du primaire et du secondaire, ce dispositif d’envergure, qui a vocation à prendre chaque année le pouls de l’opinion des parents sur le système éducatif, s’avère riche en enseignements :

 

Une défiance personnelle à l’égard du ministre de l’Éducation nationale, dont la popularité en berne est probablement lestée par une gestion de la grève du Bac sur laquelle les avis sont mitigés.

 

Les Français portent un jugement sévère sur le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse : à peine 43 % des parents d’élèves ont actuellement une bonne opinion de Jean-Michel Blanquer, soit un niveau nettement inférieur à la cote de popularité mesurée l’an dernier chez l’ensemble des Français (62 % février 2018[1]).

Il est probable que sa gestion de la grève du Baccalauréat ait impacté l’opinion que les parents d’élèves ont à son égard, ces derniers ayant un avis très mitigé sur la pertinence de sa décision de prendre en compte les notes du contrôle continu (52 % approuvent sa décision, 48 % la désapprouvent).

 

Une défiance à l’égard de la capacité du ministère à s’atteler aux grands enjeux de l’École tels que la lutte contre le mal-être des enseignants, la violence scolaire ou l’amélioration du niveau des élèves.

 

Alors que les récents suicides d’une directrice d’école et d’un enseignant de lycée professionnel ont encore montré l’ampleur du malaise du personnel de l’Education nationale, une large majorité des parents exprime leur défiance à l’égard du ministère pour résoudre le mal-être des enseignants (68 %).

De même, alors que la détérioration de l’autorité des enseignants (86 % le constatant) et des conditions de sécurité (68 %, soit une hausse de 7 points en cinq ans) dans les établissements est un sentiment de plus en plus partagé par les parents, les deux tiers disent ne pas avoir confiance dans le gouvernement Philippe pour résoudre les problèmes de violence à l’École (67 %).

Par ailleurs, les parents sont de plus en plus nombreux à considérer que le niveau général des élèves en France a baissé au cours des dix dernières années (63 %, + 6 points depuis 2005), ils ne sont qu’une minorité à croire que le gouvernement actuel parviendra à rehausser le niveau des élèves (40 %).

 

Un soutien massif à certaines propositions de réforme allant notamment dans le sens de plus d’autorité et de transparence.

 

Un souhait de plus de transparence pour lutter contre la violence : neuf parents d’élèves sur dix se déclarent favorables à la transparence sur les actes de violence commis dans chaque établissement (91 %) et au rétablissement d’un indicateur de mesure de la violence scolaire dans chaque établissement (90 %).

Un souhait de davantage d’autonomie accordée à l’équipe pédagogique vis-à-vis des parents comme du ministère : 92 % des parents sont favorables à ce que le droit pour l’équipe pédagogique de procéder au redoublement d’un élève soit rétabli et 85 % seraient d’avis de renforcer l’autonomie des chefs d’établissement.

Un soutien au renforcement des moyens juridiques de lutte contre les incivilités : neuf parents d’élèves interrogés sur dix sont favorables à ce que les parents soient responsables financièrement et les élèves par des travaux d’intérêt général pour les dégradations effectuées dans un établissement scolaire ; aussi, le fait que les enseignants puissent bénéficier de la même protection juridique que celle accordée aux agents dépositaires de l’autorité publique convainc quasiment à même hauteur (84 %).

 

[1] Etude Odoxa pour France info réalisé les 13 et 14 février 2018 auprès d’un échantillon national représentatif de 988 personnes âgées de 18 ans et plus. Attention, en raison des différences de base entre les deux études, les résultats sont à interpréter avec prudence.

Vos interlocuteurs

François Kraus Directeur du pôle Politique / Actualités - Opinion & Stratégies d'Entreprises

Paul Cébille Chargé d’études - Opinion et Stratégies d’Entreprise

Documents à télécharger

Les résultats L'analyse

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 013 parents d’élèves scolarisés dans l’enseignement primaire et secondaire. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 22 au 30 août 2019.

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.
Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.