Focus 25/05/2011

N°38 // Regards croisés sur la mondialisation et l’économie de marché

Parallèlement à la crise financière de 2008, le processus de mondialisation a non seulement entamé la prospérité des économies occidentales, mais a surtout ébranlé psychologiquement leur confiance en elles. Alors que la plupart des pays inscrits dans le système économique mondialisé sont sortis de la récession avec plus ou moins de succès et que le risque de banqueroute des économies européennes s’éloigne, il apparaît intéressant de se demander dans quelle mesure les turbulences du système capitaliste ont impacté les opinions publiques.

Pour ce faire, nous nous appuierons sur une récente enquête internationale de l’IFOP pour La Croix (janvier 2011), nous permettant de comparer l’état des opinions des pays émergents tels que le Brésil et la Chine avec celui des pays de l’OCDE, en particulier de la vieille Europe en proie à des craintes tenaces vis-à-vis de leur statut de puissance économique.
Au sein même des pays européens, la culture politique et les situations économiques hétérogènes laissent apparaître des niveaux d’inquiétude variables impactant les perceptions du modèle capitaliste et de la mondialisation.

Document à télécharger

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

Plus de focus

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.
Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.