Opinion et stratégies d'entreprises Consumer Services Santé Media et numérique Luxe
3585

Publications en Opinion et Stratégies d'entreprise

Opinion et Stratégies d'entreprise
24/04/2017

Les Français et l’organisation de la Coupe du monde de rugby en France

84% des Français sont favorables à l’organisation de la Coupe du Monde de Rugby en France en 2023, selon un sondage administré par l’Ifop pour le compte de #France2023. A quelques semaines de la remise du dossier de candidature, les Français soutiennent donc plus que jamais #France2023, tandis que la candidature française est en compétition face à l’Irlande et l’Afrique du Sud.
Opinion et Stratégies d'entreprise
22/04/2017

Les jeunes actifs et les nouvelles formes de placements

Les chiffres clés de l’enquête : 

Plus de trois jeunes actifs sur quatre (78%) déclarent réussir à mettre de l’argent de côté tous les mois, soit deux fois plus que l’ensemble des Français (35%) 

Les jeunes actifs épargnent en moyenne 204 euros par mois, ce chiffre variant de 578 euros pour les catégories aisées à 120 euros pour les catégories les plus pauvres 
 
Un jeune actif sur deux (49%) privilégie l’assurance-vie nouvelle génération comme placement d’épargne, suivi par les investissements immobiliers via des SCPI (40%) et le crowdfunding (36%)

Opinion et Stratégies d'entreprise
22/04/2017

Les enseignants et les propositions des candidats sur l’éducation à l’élection présidentielle de 2017

Dans le cadre de l’élection présidentielle française, un sondage Ifop pour SOS Education s’est intéressé au positionnement des enseignants vis-à-vis des principales propositions des candidats. L’étude réalisée auprès d’un échantillon de 1 001 enseignants représentatif de la population des enseignants nous livre les enseignements suivants :

Les enseignants se montrent opposés aux principales mesures prises par le gouvernement sortant

Parmi les mesures testées, celles qui ont pu être soutenues et mises en œuvre par les Ministres successifs de l'Éducation nationale des gouvernements de François Hollande sont rejetées par les enseignants. Ainsi, 83% des enseignants se déclarent favorables à l’abrogation de la réforme du collège, au rétablissement des filières bilingues et des options de langues anciennes et 77% à la suppression ou l’assouplissement de la réforme des rythmes scolaires, dont 87% des enseignants en école primaire. A l’inverse, plusieurs mesures proposées par l’opposition de droite ou de la droite radicale recueillent la faveur d’une large majorité d’enseignants. Parmi ces propositions, supprimer progressivement le collègue unique et la réécriture des programmes d’histoire de manière chronologique dans le sens du récit national sont soutenues par respectivement 74% et 59% des enseignants, dont 62% et 50% des enseignants proches du Parti socialiste. A l’inverse, les enseignants s’opposent à diverses mesures telle que la simplification du baccalauréat (57% y sont défavorables), l’introduction du port de l’uniforme (52%) et l’autonomie des établissements (à laquelle 48% des enseignants s’opposent et 44% sont favorables).
Opinion et Stratégies d'entreprise
22/04/2017

Les Luxembourgeois et l’élection présidentielle française

Selon les résultats d'un sondage Ifop pour journal Luxembourgeois le Tageblatt, l'ancien banquier Emmanuel Macron serait le candidat favori des électeurs luxembourgeois.

Qui s’attirerait les faveurs des Luxembourgeois s’ils avaient la possibilité de participer au scrutin ?

Selon les résultats de cette enquête réalisée les 12 et 13 avril 2017, 45% des Luxembourgeois voteraient pour Emmanuel Macron, soit deux fois plus que parmi les Français (22,5%). Le candidat d’En Marche est particulièrement populaire chez les Luxembourgeois âgés de 65 ans et plus (72%) et les électeurs du Parti démocratique (59%).

Mélenchon et Le Pen relégués loin derrière Macron, Fillon et Hamon

Le candidat Les Républicains, François Fillon, arriverait, loin derrière, en seconde position, avec 17% des suffrages, suivi de près par le candidat socialiste, Benoît Hamon (16%). Le candidat de la gauche radicale Jean-Luc Mélenchon (7%) et la candidate d'extrême droite, Marine Le Pen (9%) sont décrochés au Luxembourg, alors qu'ils font partie du quatuor de tête des électeurs français. Jean Lassalle (3%), Nathalie Arthaud (2%) et Nicolas Dupont-Aignan (1%) sont les trois autres des onze candidats en lice à recevoir des suffrages.

Un fort intérêt pour la campagne française

Plus largement, près de 9 Luxembourgeois sur 10 (89%) déclarent être au courant de la tenue en avril et mai de l’élection présidentielle chez leur proche voisin. Ce sont notamment les Luxembourgeois âgés de 65 ans et plus qui le savent (97%) et les personnes résidants dans le canton-capitale (99%) et dans le canton frontalier de Esch-sur-Alzette (94%).Leur connaissance de l’élection passe également par une connaissance relativement élevée de ses principaux candidats. Plus d’un Luxembourgeois sur deux déclarent connaitre l’un ou l’autre des candidats. De fortes variations sont à noter ; Marine Le Pen est connue par 93% des Luxembourgeois contre 76% pour Emmanuel Macron et 53% pour Benoît Hamon. Bien informé sur la campagne, les Luxembourgeois s’y intéressent également beaucoup. Près de deux sur trois (61%) déclarent s’y intéresser, soit 13 points de moins que l’ensemble des Français à la même époque. Cet intérêt est particulièrement fort parmi les Luxembourgeois âgés de 65 ans et plus (84%), les francophones (80%) et les habitants dans le canton-capitale (75%).