Opinion et stratégies d'entreprises Consumer Services Santé Media et numérique Luxe
3639

Publications en Opinion et Stratégies d'entreprise

Opinion et Stratégies d'entreprise
24/06/2017

Le regard des Français sur la Marche des fiertés et les questions d’homoparentalité

Près de quatre ans après le vote de la loi ouvrant le mariage aux couples homosexuels, les Français se montrent progressivement favorables aux revendications exprimées lors la Marché des fiertés, notamment en ce qui concerne l’accès à la maternité ou à la paternité. Fort de sa victoire à l’élection présidentielle, Emmanuel Macron représente un électorat ouvert sur les questions de l’homoparentalité (ex : PMA ou GPA) et rejoignent sur ces questions la gauche, une minorité de la droite et parfois même les sympathisants du Front national (par exemple sur la filiation et l’élargissement de la PMA aux couples de femmes homosexuelles). Finalement, le point de division concerne l’autorisation en France de la GPA aux couples homosexuels et de la PMA aux homosexuelles célibataires. Sur ces derniers points, les Français semblent adopter une posture de prudence plutôt que d’opposition. Tout en réclamant l’établissement d’un cadre réglementé pour ces pratiques, les Français attendent des services de l’Etat qu’ils régularisent et reconnaissent les enfants nés d'une GPA dans les pays où la pratique est légale et encadrée.

François Kraus et Paul Cébille, Département Opinion et Stratégies d’Entreprises de l’Ifop
Opinion et Stratégies d'entreprise
24/06/2017

Enquête sur les pulsions et fantasmes des Français en été

Paris, le 23 juin 2017. L’été, saison de toutes les tentations ? Le soleil et l’oisiveté stimulent-ils les sens des Français en vacances ? Se laissent-ils aller à des pulsions qu’ils n’osent pas assouvir le reste de l’année ? A l’occasion du « Summer Show » diffusé ce vendredi 23 juin à 23H20 sur TF1, Quotidien a commandé à l’Ifop une grande enquête qui décrypte les désirs et les fantasmes des Français en période estivale. Réalisée auprès d’un échantillon national représentatif de 2 000 personnes, cette enquête confirme l’idée selon laquelle l’été est souvent pour les Français le moment idéal pour s’adonner aux plaisirs de la chair et « se lâcher » loin des barrières et autres carcans du quotidien.


Les chiffres clés 


Plus d’un Français sur deux (56%) fait « plus souvent l’amour » durant les vacances d’été. 
 
Plus de la moitié des Français veulent profiter de la pause estivale pour « réaliser leurs fantasmes » (55%) et « se laisser aller à leurs pulsions » (57%). 

Durant leur repos estival, une majorité des Français (57%) préfère faire l’amour en dehors du cadre « classique », c'est-à-dire le soir au coucher. 
 
Les ¾ des françaises (74%) vont s’épiler le maillot dans la perspective de l’été, sachant qu’on observe un boom de l’épilation intégrale chez les femmes entre le printemps (12%) et l’été (22%). 

Dans leurs fantasmes, les Français préfèrent le sec à l’eau. Les lieux secs comme la forêt / les champs ou la plage font davantage rêver les Français que la mer et la piscine. 

Les personnages de l’été qui font fantasmer les français sont la « girl next door » pour les hommes et les égéries de l’été pour les femmes. 41% des hommes souhaiteraient réaliser le fantasme de la voisine (ex : au camping) cet été et un quart des femmes aimerait vivre une expérience avec un secouriste sur la plage, un surfeur ou un professeur de sport.

L’été, propice à l’infidélité ? 34% des hommes et 16% des femmes en couple ont plus envie de changer de partenaire sexuel en été. Toutefois, seulement 6% des gens ayant été en couple ont déjà quitté un de leurs partenaires avant l’été pour profiter de l’été en tant que célibataire.

François Kraus et Kamil Kouhen

Opinion et Stratégies d'entreprise
23/06/2017

L’adhésion à la poursuite et l’amplification de la politique de lutte contre les perturbateurs endocriniens

Neuf Français sur dix sont favorables à ce que Nicolas Hulot et le gouvernement poursuivent et amplifient la lutte contre les perturbateurs endocriniens, et 43% y sont même très favorables. Plus précisément, les cadres et professions intellectuelles supérieures (62% de très favorables) ainsi que les sympathisants de la France Insoumise, EELV et la République En marche sont encore plus enthousiastes(respectivement 55%, 72% et 62%).
Opinion et Stratégies d'entreprise
22/06/2017

Le tableau de bord politique Paris Match/Sud Radio - Ifop/Fiducial

Après la mise en place du quinquennat d’Emmanuel Macron, le couple exécutif se retrouve confronté à l’opinion des Français dans un contexte électoral et d’anticipation des premières réformes.

Comme le montre le résultat des élections législatives, les Français n’entendent pas confier à Emmanuel Macron de blanc-seing pour agir. Ainsi, la cote d’approbation de l’action du président recule de 6 points (60%) et celle son Premier ministre de 2 points (61%) dans notre deuxième vague du baromètre Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud-Radio du quinquennat. S’il reste largement majoritaire (seulement 38% des Français désapprouvent son action), le chef de l’Etat recule surtout à gauche : -18 points chez les sympathisants socialistes (66%), -17 auprès des électeurs de Jean-Luc Mélenchon (40%) ; tout en progressant à droite : +6 chez Les Républicains (69%) et +8 au FN (33%). L’électorat En Marche demeure lui solidement derrière le candidat qu’il a porté à la Présidence (96% d’approbation).

Deux raisons peuvent expliquer ces turbulences. D’abord, l’ouverture à droite qui déplaît à la frange de son électorat plus sensible à la gauche, et puis le début de la négociation de la réforme du code du travail, qui inquiète. Cette réforme figure parmi les sujets les plus évoqués par les Français (48%). Les épisodes internationaux permettent quant à eux à Emmanuel Macron de gagner son pari de la présidentialité puisque 80% des Français sont satisfaits de la manière dont il défend les intérêts de la France à l’étranger.