Opinion et stratégies d'entreprises Consumer Services Santé Media et numérique Luxe
3424

Publications en Opinion et Stratégies d'entreprise

Opinion et Stratégies d'entreprise
06/12/2016

Présidentielle 2017 : les rapports de force électoraux à cinq mois du scrutin

Après la victoire de François Fillon à la primaire organisée par Les Républicains et l’annonce de non-candidature de François Hollande, l’Ifop a présenté lors d’un petit-déjeuner son dernier rapport de forces électoral dans la perspective de l’élection présidentielle de 2017 et des données d’enquêtes permettant de comprendre l’état de l’opinion aujourd’hui.
Opinion et Stratégies d'entreprise
06/12/2016

Tableau de bord politique - Décembre 2016

La vague de décembre du tableau de bord politique Ifop et Fiducial pour Paris Match et Sud Radio, marquée par la forte hausse de la cote d’approbation de l’action de François Hollande juste après avoir annoncé qu’il renonçait à être candidat pour un second mandat présidentiel, livre les enseignements suivants.

- 29% des Français déclarent approuver l’action de François Hollande comme Président de la République, soit un résultat en hausse de 13 points par rapport au mois dernier. Son annonce de non-candidature à l’élection présidentielle jeudi 1er décembre semble avoir bien été accueillie par les personnes interrogées. Le chef de l’Etat progresse dans l’ensemble des segments de la population mais c’est à gauche et au centre que les hausses sont les plus sensibles : sa politique est ainsi jugée favorablement par 63% des sympathisants du Parti Socialiste (+10), par 38% de ceux du Front de Gauche (+23) et de ceux d’Europe Ecologie Les Verts (+19) et par 34% des proches du MoDem (+21).

- La cote d’approbation de l’action de Manuel Valls est parallèlement minoritaire et stable : seuls 33% des Français déclarent approuver son action comme Premier Ministre. Alors que son nom revient avec insistance pour prendre la suite de François Hollande comme chef de file de la majorité à la prochaine élection présidentielle, 45% des personnes interrogées déclarent que Manuel Valls est une personnalité qui doit jouer un rôle important à l’avenir (stable). Les sympathisants du Parti Socialiste (71%, -1) et ceux du Modem (59%, +10) et de l’UDI (59%, +11) sont les plus favorables à son sujet dans cette optique.

- A droite, l’organisation d’une primaire par Les Républicains semble avoir porté ses fruits. 29% des Français jugent qu’une majorité issue de l’ex-UMP serait en mesure de faire mieux que le gouvernement actuel si elle était au pouvoir, soit un score en hausse de 6 points et le plus haut score mesuré pour l’opposition, bien que minoritaire. 19% des personnes interrogées émettent parallèlement une opinion positive s’agissant de la crédibilité du Front National (+1).
Opinion et Stratégies d'entreprise
05/12/2016

Enquête d’opinion auprès des gendarmes

Les gendarmes sont fiers de l'être mais se montrent critiques face à leurs conditions matérielles de travail, avouant en outre avoir parfois peur en mission, selon un sondage Ifop pour la revue L'Essor de la gendarmerie. En effet, 72% des gendarmes, de statut militaire, se déclarent satisfaits de leur "situation professionnelle actuelle" et plus de neuf sur dix sont "fiers" de l'être.

Ils se disent très satisfaits de l'intérêt de leur travail (74%), contents de leur logement de fonction en caserne sur leur lieu d'affectation (65 %), de leurs horaires (59 %) et de leur rémunération (53 %), mais déclarent parallèlement, avoir "souvent ou de temps en temps" peur lors de leurs missions et interventions (54%).

67% des gendarmes sondés estiment par ailleurs que le contexte terroriste a changé "quelque chose" dans l’exercice de leurs missions, tandis que six gendarmes sur dix (61%) disent aussi que leurs relations avec la population se sont dégradées.
Opinion et Stratégies d'entreprise
05/12/2016

Les Français et la politique d’aide au développement de la France en 2016

A l’occasion de ses 75 ans, l’AFD publie la 11ème édition de son Baromètre annuel « Les Français et la politique d’aide au développement de la France ». Revue de détails des résultats les plus saillants.

- La politique d'aide au développement menée par la France - fourniture de financement et expertise technique à certains pays en développement afin de soutenir leur action contre la pauvreté - est majoritairement approuvée. 70% des Français y sont favorables contre seulement 19% qui s'y déclarent opposés. Et, autre aspect positif : cette majorité se consolide constamment depuis 2014 (+8 points). Il s'agit ainsi du meilleur résultat enregistré depuis 20 ans.

- Ils sont 77 % à juger l’ampleur de cette aide juger suffisante, comme en 2015 (+1 point). Et 55 % à estimer qu’il faut la maintenir au même niveau. 30 % pensent qu’il faudrait la réduire, en baisse de 8 points par rapport à 2015.

- L’Afrique subsaharienne constitue la zone géographique prioritaire à soutenir dans sa lutte contre la pauvreté pour 48% des Français. Un résultat en adéquation avec la part de l’aide publique au développement revenant à ces zones de tension souvent mise à la une de l’actualité. Le Maghreb et les pays du Proche et Moyen-Orient rejoignent en 2ème et 3ème position leurs préoccupations.

- Ils sont 89% (+ 4 points versus 2015) à estimer que la politique de développement doit intégrer le dérèglement climatique dans les projets que la France finance.

- Avec deux priorités : la lutte contre la déforestation pour 48% des Français (+ 8 points) et l’encouragement aux énergies renouvelables (43 %, + 3 points).

- Enfin, 70% des Français créditent l’Accord de Paris sur la lutte contre les GES d’un effet réel.