Opinion et stratégies d'entreprises Consumer Services Santé Media et numérique Luxe
3303

Publications en Opinion et Stratégies d'entreprise

Opinion et Stratégies d'entreprise
25/08/2016

Les traits d’image associés à Nicolas Sarkozy

Alors qu’il vient d’annoncer sa candidature à la primaire des Républicains en vue de l’élection présidentielle de 2017, Nicolas Sarkozy pâtit toujours d’une image dégradée auprès des Français. En effet, les différents traits d’image qui lui sont associés affichent des niveaux extrêmement stables par rapport au début de l’année : 42% estiment qu’il a l’étoffe d’un Président de la République (+1 depuis février dernier), 35% qu’il veut vraiment changer les choses (+1), 31% qu’il est sympathique (+1), 26% qu’il tient ses engagements (+1), 25% qu’il comprend les problèmes des Français (+2) et 23% qu’il est honnête (+1). Sur un autre registre, il inquiète 61% (stable) des interviewés et met en colère 59% (+1).

Cette stabilité constitue néanmoins un signe positif pour l’ex-Président de la République : la dégradation de son image auprès de l’ensemble des Français semble s’être enrayée. C’est aussi le cas auprès des sympathisants Les Républicains. Plus encore : l’image de Nicolas Sarkozy s’améliore auprès de cet électorat clé en vue de la primaire de novembre prochain. Ainsi, il gagne notamment des points sur les items « a l’étoffe d’un Président de la République » (86%, +6 depuis février) et en perd sur la colère qu’il suscite chez les proches des Républicains (21%, -9).
Opinion et Stratégies d'entreprise
25/08/2016

Les Français et le port du burkini

64% des Français se déclarent aujourd’hui opposés au port du burkini sur les plages (un vêtement de bain pour femme couvrant le torse, ainsi qu’une partie des membres et de la tête). Dans le même temps, 6% s’y déclarent favorables et 30% indifférents. Ce niveau de d’opposition se révèle très similaire à celui mesuré en avril dernier sur le port du voile et du foulard dans la rue : à l’époque 63% des Français s’y disaient opposés. Il en ressort donc que les Français considèrent la plage comme un espace public « comme un autre » et y tolèrent aussi peu le port de signes religieux ostentatoires.

Dans le détail, les sympathisants de droite (76% chez les Républicains, 86% au Front National) se montrent beaucoup plus hostiles que la moyenne au burkini. Néanmoins, à gauche aussi, l’opinion est majoritairement contre le port de ce vêtement : 62% chez les proches du Front de Gauche et 52% au Parti Socialiste. Si l’âge apparaît aussi corrélé à la tolérance vis-à-vis du burkini (les jeunes y sont très indifférents et les plus âgés largement opposés), c’est également le cas du sexe (moins d’opposition chez les femmes, 60% contre 68% chez les hommes) et de la pratique religieuse : 73% des catholiques se disent opposés au port du burkini sur les plages, contre 57% chez les athées.
Opinion et Stratégies d'entreprise
22/08/2016

L’image du Parti Socialiste auprès des Français : Vague 15

Alors que son université d’été – qui devait être la première estampillée « la Belle Alliance populaire » – n’aura finalement pas lieu cette année, le Parti Socialiste souffre toujours d’une image négative auprès d’une majorité de Français. L’impact des débats autour de la loi Travail, l’affirmation de la fronde au sein du PS et « l’usure » de l’exécutif au cours de l’année écoulée marquent ainsi une détérioration globale de l’image du parti, à la fois auprès de l’ensemble des Français et parmi les sympathisants socialistes.
Opinion et Stratégies d'entreprise
16/08/2016

Ifop Focus n° 140 - Le rapport des catholiques à l’islam en France

Le meurtre du père Jacques Hamel dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray a constitué un véritable choc dans la population et a fortiori chez les catholiques. Si les plus hautes autorités de l’Eglise et les représentants du culte musulman ont fait front commun face à la barbarie et ont appelé à communier dans un message de paix, cette nouvelle attaque djihadiste visant très symboliquement un prêtre dans son église a réactivé la crainte de tensions communautaires et de représailles de la part de catholiques vis-à-vis de musulmans. Cet acte terroriste intervient en effet dans un contexte déjà très chargé, marqué par une défiance d’une part importante de la population catholique vis-à-vis de l’islam.