Entretien 28/02/2022

« Cette initiative illustre notre volonté de mettre en lumière auprès de l’écosystème assurantiel et des pouvoirs publics les sources réelles d’inquiétude chez les Français… »

Dès 2021, année de sa création, Aéma Groupe a engagé une consultation d’envergure auprès des Français en observant le quotidien de plus de 3 000 Français répartis sur le territoire national et lance la première édition d’un « Observatoire de la Protection ».  Un rendez-vous annuel pris, qui permettra de sonder les évolutions sur les sources d’appréhension des Français, leurs besoins en matière de protection et le rôle qu’ils attendent des différents acteurs (publics et/ou privés) issus de l’écosystème de la protection. Adrien Couret, Directeur général du Groupe Aéma, revient sur cette initiative.

 

 

 

 

 

L’ambition que porte Aéma Groupe est claire, pourriez-vous la définir en quelques mots et revenir sur la création du Groupe ?

 

Aéma Groupe a pour ambition de bâtir l’avenir de la protection en France. Nous sommes un groupe mutualiste référent -5eme assureur en France – et oeuvrons au quotidien pour protéger  plus de 1 français sur 6 (soit 11 millions d’assurés). En tant qu’acteur mutualiste, nous avons une responsabilité qui dépasse largement le champ purement « assurantiel ou contractuel » de notre métier. Avant tout la proximité, l’humanité, la solidarité sont au cœur de notre modèle relationnel et de l’accompagnement que nous proposons tout au long de la vie à notre communauté d’assurés. Aéma Groupe, est constitué autour de marques fortes (Aésio Mutuelle, Macif, Abeille Assurance – ex Aviva France) pour couvrir tous les besoins en matière de protection : assurance dommages (automobile, deux-roues, habitation, loisirs), santé et prévoyance (individuelle et collective), et finance et épargne (crédit, épargne, et assurance vie). C’est avant tout un modèle d’entreprise inédit et un projet économique pérenne au service de l’humain et de la société.

 

Pourquoi avoir voulu vous connecter aux Français de cette manière-là et ainsi donner le « la »  de ce que devra être la protection demain ?

 

Nous avons un rôle clé dans le parcours de protection de nos assurés. Leurs attentes confirment nos engagements et la pertinence de notre modèle, cependant il nous faut en permanence repenser notre rôle de tiers de confiance. Et l’enquête permet de disposer d’arguments solides et suffisamment conséquents pour faire bouger les lignes et bousculer les idées reçues du secteur afin de dégager des solutions qui se situent dans le temps long.

Cette initiative illustre notre volonté de mettre en lumière auprès de l’écosystème assurantiel et des pouvoirs publics les sources réelles d’inquiétude chez les Français, parfois sous estimées, mal hiérarchisées et/ou laissées béantes. Les Français estiment ne pas être suffisamment accompagnés pour surmonter certaines situations notamment. Conscients de l’évolution des attentes à la fois sociétales et individuelles vis-à-vis de l’assurance, nous avons donc souhaité mettre en œuvre un dispositif de consultation de l’opinion inédit, hybride et approfondi, à la hauteur de l’ambition que nous nous donnons : porter une nouvelle idée de la protection, recentrer l’humain au cœur des actions et c’est pourquoi l’écoute est primordiale.

 

Les enseignements ne laissent que peu de place au doute, le climat d’incertitude s’installe et multiplie considérablement les sources d’inquiétude pour les Français. Les aider demain va nécessiter des modèles de collaborations inédits, voire des moyens humains et financiers de natures différentes. Quelle est votre vision de cette évolution ? …

 

La pandémie a jeté une lumière vive sur les grands défis collectifs de notre époque qu’ils soient environnementaux, économiques, sociaux ou sociétaux. Il nous faut désormais véritablement penser autrement la protection, afin d’en dessiner son avenir.

Cette première édition de l’Observatoire de la Protection a notamment mis en évidence des sujets clés de fragilité, qui appelleront des réponses de différents ordres : par exemple, la retraite – un sujet qui ne quitte pas le podium des besoins de protection –  la violence – qui reflète une source de stress ambiant, le vieillissement avec la question de la dépendance – une problématique que l’on souhaite, inconsciemment, garder à distance tout en sachant l’importance de l’enjeu et de ses conséquences sur la vie…. autant de défis à relever dès maintenant pour les acteurs de la protection.

L’assureur est très fortement attendu dans ce contexte et particulièrement sur les questions de prévention, de vie quotidienne et de préparation de l’avenir. Il apparaît comme un tiers de confiance, un véritable accompagnateur privilégié dans tous les moments de vie de Français. L’étude stratégique réalisée par un trio d’expertises Ifop (Sociovision, InCapsule et le département Opinion & Stratégies d’entreprise). souligne d’ailleurs que c’est le 1er acteur économique par qui les Français se sentent le plus protégé !

Dans ce contexte, le modèle mutualiste, dont les principes fondateurs sont ceux de la solidarité, de la responsabilité et de la contribution pour le bien commun, implique de fait que le bien-être des adhérents, sociétaires prime et non la perspective de rentabilité. Un atout de taille pour adresser les enjeux auxquels nous faisons face.

Vos interlocuteurs

Fabienne Gomant Directrice adjointe du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

Rémy Oudghiri Directeur Général Sociovision

Isabelle Grange. Directrice Marketing & Développement

plus d'entretiens

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories