Entretien 09/01/2018

L’autorité humble : le cas de la communication présidentielle

Après une chute de popularité en début de quinquennat plus forte que celles connues par ses prédécesseurs, Emmanuel Macron a repassé la barre des 50% d’avis favorables selon les études de l’Ifop à la fin de l’année 2017.

On peut tenter de lire ces évolutions en fonction du respect ou non d’une communication basée sur l’idée « d’autorité humble ».

La chute de popularité post-élection peut en effet s’expliquer en partie par une distance « jupitérienne » mal ressentie (absence de prises de parole médiatique, éviction brutale du Général de Villiers…) et des ruptures par rapport aux promesses de campagne (baisse des APL non annoncée, report de la suppression de la taxe d’habitation…). Dès lors le procès en arrogance, voire en autoritarisme, s’installe et le contrat passé avec les Français lors de l’élection ne semble pas respecté. L’autorité humble ne peut pas s’installer.

Le retournement dans l’opinion prend forme à partir de septembre, c’est-à-dire à partir du moment où le Président décide de s’exprimer dans les médias et lorsque les ordonnances travail, marqueur central du programme, sont adoptées. Les promesses semblent donc tenues et le Président paraît plus accessible et à l’écoute. Sans sous-estimer le poids d’un contexte économique favorable et de la faiblesse de l’opposition politique en début de quinquennat, il semble donc que l’adoption d’une posture d’autorité humble, alliance de proximité et de détermination, participe au renforcement de la popularité d’Emmanuel Macron.

écrit par David Nguyen

Votre interlocuteur

David Nguyen Directeur Conseil - Opinion & Stratégies d'Entreprises

plus d'entretiens

Le pôle Média & Digital a accompagné Julhiet Sterwen, le cabinet de conseil en transformation, dans le cadre d’un baromètre sur l’orientation client et le...

Entretien

“Une entreprise « orientée client » est une entreprise dans laquelle tous les collaborateurs ont conscience du rôle qu’ils ont à jouer pour le client final.”

Aude Grant suit le Paris Workplace depuis 2014. En tant que Directrice Général Adjoint Asset Management, elle a mené chez SFL plusieurs projets emblématiques comme...

Entretien

“Personne, je crois, n’avait anticipé que le bureau puisse prendre une telle importance sociale”

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.
Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.