En partenariat avec

Sondage

Baromètre Cadremploi – 18ème édition

La 18e édition du Baromètre Cadremploi met en lumière les perceptions et attentes des cadres au regard de la situation de l’emploi aujourd’hui.

 

La confiance des cadres vis-à-vis du contexte économique et de l’emploi marque cette année un net recul vis-à-vis des résultats particulièrement optimistes observés l’an dernier. Qu’il s’agisse du contexte économique et social en général ou du marché de l’emploi, l’optimisme des cadres est en berne – bien qu’il demeure nettement supérieur aux résultats observés tout au long des dix dernières années : 48% des cadres se disent confiants vis-à-vis du marché de l’emploi en général (contre 55% en janvier 2018) et 37% sont optimistes à l’égard du contexte économique et social (ils étaient 55% l’an dernier).

 

Si au niveau macro, le contexte politique et social perturbé de ces derniers mois a impacté le fort rebond observé dans le sillage de l’élection présidentielle de 2017, ce dernier demeure à l’échelle plus individuelle.

 

L’optimisme vis-à-vis de son emploi ou de sa recherche d’emploi, du marché des cadres en général comme dans son secteur ou encore du marché de l’emploi des cadres dans sa région demeurent à des niveaux élevés, semblables à ceux observés l’an dernier – qui constituaient les scores les plus élevés depuis la création de ce baromètre il y a 10 ans. Entre 63% et 73% des cadres font ainsi part d’un état d’esprit positif à l’égard de ces différentes perspectives.

 

A l’instar de ce qui était observé les années précédentes, il convient néanmoins de nuancer ce constat : si l’optimisme est nettement majoritaire, il s’agit d’un sentiment relatif et non solide : le niveau de cadres se déclarant « très optimistes » ne dépasse en effet pas 17% (s’agissant de sa propre situation personnelle).

 

Cet optimisme en berne vis-à-vis de la situation économique globale du pays et de l’emploi en termes généraux est à mettre en lien avec les inquiétudes dont faisaient part les cadres en février vis-à-vis des possibilités de « sortie de crise » du mouvement des gilets jaunes : les cadres font en effet peu confiance aux responsables politiques français pour trouver une issue au mouvement des « Gilets jaunes ». Une nette majorité (63%) fait part de leur déficit d’optimisme à cet égard, dont près d’un tiers (31%) déclare ne pas du tout faire confiance au Gouvernement sur ce sujet.

 

A l’inverse, parmi les « confiants » (37%), seuls 7% font part d’un optimisme sans faille vis-à-vis de l’action du Gouvernement pour sortir de cette crise sociale.

Vos interlocuteurs

Frédéric Dabi Directeur Général Adjoint - Directeur du pôle Opinion et Stratégies d'entreprise

Anne-Laure Marchal Directrice de clientèle Opinion & Stratégies d’Entreprise

Document à télécharger

Présentation de l'étude

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1000 personnes, représentatif de la population cadre du secteur privé. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, niveau de diplôme, secteur d’activité, région) après stratification par taille d’entreprise, région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été réalisées en ligne (Computer Assisted Web Interviewing) du 15 au 22 février 2019.

publications associées

En un an, le jugement sur le bilan du président de la République en matière d'environnement et de réchauffement climatique s'est sensiblement dégradé. Selon...

Sondage

Les Français et l’action du gouvernement en matière d’environnement au lendemain de la démission de François de Rugy

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.
Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.