En partenariat avec

Sondage 30/12/2014

Baromètre sur l’image comparée des gendarmes et des policiers – Vague 3

Interrogés par l’Ifop pour L’Essor de la Gendarmerie Nationale, huit Français sur dix (81%) déclarent avoir une bonne opinion des gendarmes. Ce score ne baisse que de 3 points par rapport à l’an dernier (et de 2 points par rapport à 2012) malgré l’actualité puisque le terrain d’enquête a été réalisé dans les jours suivant la mort de Rémi Fraisse lors des affrontements sur le site du barrage de Sivens et la mise en cause de gendarmes. Les policiers recueillent quant à eux de bonnes opinions chez les deux tiers des Français (65%), soit un score en baisse de 6 points par rapport à l’an dernier (71%), mais proche de celui mesurée en 2012 (67%). Au global, les gendarmes bénéficient donc d’une « cote » nettement supérieure à celle des policiers (81%, contre 65%).

Dans le détail des résultats, on observe une tendance chez les plus âgés à donner davantage de bonnes opinions : ainsi, 91% des personnes âgées de 65 ans et plus se prononcent en faveur des gendarmes (contre 76% chez les moins de 35 ans) et 75% pour les policiers (contre 61%). Au regard de la proximité politique, et en écho à l’actualité, on remarque que les sympathisants écologistes affichent un taux de bonne opinion des gendarmes tout à fait proche de la moyenne des Français (85%), signe que les événements de Sivens n’ont pas eu d’effet notable sur l’image des gendarmes en général dans cet électorat.

En matière de traits d’image, un tiers des Français estime que les plus proches de la population sont les gendarmes (34%, contre 12% pour la police), un autre tiers associant cette caractéristique à l’un comme à l’autre des deux corps. Les autres traits d’image testés suivent une tendance similaire : environ la moitié des Français les attribue aussi bien aux gendarmes qu’aux policiers (47 à 53%), mais la proportion estimant que les gendarmes sont « honnêtes » (28%, contre 4%), « motivés » (23%, contre 6%) et « efficaces » (23%, contre 7%) est toujours largement supérieure à celle qui lie ces traits d’image aux policiers. Parallèlement, pour chacun de ces quatre items, on observe un noyau d’environ un Français sur cinq qui estime que ces qualificatifs ne correspondent à aucun des deux corps, ce jugement critique étant plus répandu dans l’électorat du Front de Gauche.

Au regard des vagues précédentes de ce baromètre, on observe une remarquable stabilité dans l’attribution de ces traits d’image, soit un autre signe que l’actualité tragique n’a, pour le moment, pas modifié la perception qu’on les Français des gendarmes et des policiers.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1502 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 28 au 30 octobre 2014.

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories