En partenariat avec

Sondage

Enquête sur le rapport des Français aux fonctionnaires à l’heure de la manifestation du 5 octobre

Plusieurs syndicats de la fonction publique ont appelé leurs adhérents à se joindre à la journée de mobilisation programmée mardi 5 octobre. Parmi leurs revendications figurent la hausse des rémunérations, la fin de la fermeture de services publics, l’arrêt des suppressions de postes ou encore l’abandon de la réforme qui prévoit la mise en place d’un régime universel des retraites et la remise en cause des régimes spéciaux.

A la veille de cette mobilisation, l’Ifop a mené pour le site cartegrise.com, spécialisé dans la dématérialisation des démarches, une enquête auprès des Français afin de mesurer leur regard sur l’administration et les fonctionnaires qui y travaillent.

Les résultats de cette étude montrent que les Français sont plutôt favorables aux mesures auxquelles s’opposent les syndicats. Cette volonté de réforme trouve notamment sa source dans l’insatisfaction grandissante et ressentie de longue date des usagers dans leur relation à l’administration et à ceux qui y travaillent.

 

ENQUÊTE SUR LE RAPPORT DES FRANÇAIS AUX FONCTIONNAIRES À L’HEURE DE LA MANIFESTATION DU 5 OCTOBRE.

 

Quelques chiffres clés :

–          76% des Français sont pour l’alignement des régimes de retraite des fonctionnaires sur ceux du privé,

–          Un Français sur deux est favorable à la hausse de la rémunération des fonctionnaires,

–          Plus de 8 Français sur 10 (81%) jugent irréaliste la proposition d’Anne Hidalgo de doubler les salaires des enseignants sur un quinquennat,

–          66% des Français non-fonctionnaires n’ont pas le sentiment que leurs difficultés soient prises en compte par l’administration contre 44% qui pensaient la même chose en 1969,

–          65% des personnes interrogées voient les fonctionnaires comme étant « privilégiés ».

 

Une volonté de réforme majoritairement partagée

Les Français se prononcent en faveur de plusieurs pistes de réforme touchant au statut des fonctionnaires dans notre pays.

–          Les 3/4 d’entre eux (76%) sont ainsi favorables à l’alignement des régimes de retraite des fonctionnaires sur ceux du privé, tant chez les sympathisants de gauche (73%) que ceux proches de la droite (87%) et de la majorité présidentielle (88%).

–          Les 2/3 (65%) des personnes interrogées adhèrent à la proposition d’augmenter le temps de travail des fonctionnaires et 55% ne seraient pas opposées à la remise en cause de leur sécurité de l’emploi,

–          La question de la réduction du nombre de fonctionnaires dans notre pays est celle qui marque le plus un clivage gauche/droite dans l’opinion : si globalement, 52% des personnes interrogées adhèrent à cette baisse des effectifs, seul un gros tiers (36%) des sympathisants de gauche y souscrit contre 70% des électeurs proches de la droite qui y sont favorables.

 

Doubler le salaire des enseignants ? Les Français ne croient pas à la proposition d’Anne Hidalgo

 

La perspective évoquée par la maire de Paris et candidate à l’élection présidentielle Anne Hidalgo de multiplier par le deux le salaire des enseignants sur un quinquennat a suscité de nombreuses réactions, la plupart incrédules sur la faisabilité financière d’une telle mesure. Dans leur très grande majorité, les Français partagent cette opinion.

–          Plus de 8 Français sur 10 (81%) jugent pas réaliste la proposition d’Anne Hidalgo,

–          Parmi les 46% qui approuveraient une telle mesure, seuls 9% pensent pour autant qu’elle est réalisable,

–          Largement favorables (64%) au doublement du salaire des enseignants, les sympathisants de gauche ne sont qu’un quart (26%) à l’estimer réaliste.

 

Administration : les Français insatisfaits de l’accueil qui leur est réservé et de la prise en compte de leurs difficultés

 

Les griefs formulés par les usagers à l’égard de l’administration ne datent pas d’hier comme en témoignent les enquêtes menées en 1969 et en 1983 sur le sujet par l’Ifop. Des décennies plus tard, l’insatisfaction des Français non seulement demeure mais grandit au fil des années.

–          Plus de la moitié (54%) des Français sont insatisfaits de l’accueil qui qui leur est réservé dans les administrations, un chiffre quasi identique à celui enregistré en 1969 (53%),

–          En revanche, lorsqu’on interroge spécifiquement les non-fonctionnaires, l’évolution du mécontentement est spectaculaire : si 44% des non-fonctionnaires estimaient en 1983 que leurs difficultés n’étaient pas prises en compte par les fonctionnaires des Départements et des Préfectures, ils sont aujourd’hui les 2/3 (66%) à exprimer ce ressentiment,

–          Plus d’un Français sur deux (56%) estime que l’administration ne fait pas d’effort pour faciliter les démarches.

–          Parmi les principaux obstacles rencontrés par les usagers des administrations arrive en tête la difficulté à trouver le bon interlocuteur (80%), l’absence d’une information qui aurait dû être fournie (78%) et le manque d’un document (76%).  Notons que près d’un Français sur deux (49%) déclare s’être déjà perdu dans les locaux d’une administration.

 

Le regard sur les agents du service public : privilégiés, plutôt compétents mais peu rapides

Toujours nombreux à considérer que les agents du service public occupent une position plutôt enviable, en grande partie due à la sécurité de l’emploi dont ils bénéficient, les Français portent sur eux un regard un regard plutôt critique, en adéquation avec l’insatisfaction qu’ils rencontrent au contact de l’administration.

–          Les 2/3 des Français (65%) estiment que les agents du service public sont privilégiés, proportion en légère baisse par rapport à 2017 (- 6 points),

–          Compétents pour 55% des personnes interrogées, ils sont en revanche jugés travailleurs par moins de la moitié des répondants (46%) et soucieux de l’intérêt général par seulement 42% d’entre eux,

–          Souvent décriées, les lenteurs administratives sont confirmées par les Français qui ne sont qu’un quart (24%) à juger que le qualificatif « rapides » s’applique bien aux agents du service public.

 

Étude Ifop pour Cartegrise.com réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 21 au 22 septembre 2021 auprès d’un échantillon de 1 010 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine.

 

Cartegrise.com. Agréé et habilité par le ministère de l’Intérieur, cartegrise.com est un site dédié à la dématérialisation et la simplification des démarches administratives. Il permet aux automobilistes d’effectuer leur demande de carte grise 24h/24 en quelques clics et offre à ses utilisateurs conseils et actualités sur la réglementation automobile.

 

Document à télécharger

Les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1010 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas ( âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.
Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto administré en ligne du 21 au 22 septembre 2021

Vos interlocuteurs

François Kraus Directeur du pôle Politique / Actualités - Opinion & Stratégies d'Entreprises

Gautier Jardon Chargé d’études – Département Opinion et Stratégies d’Entreprise

Document à télécharger

Les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1010 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas ( âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.
Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto administré en ligne du 21 au 22 septembre 2021

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories