En partenariat avec

Sondage 09/09/2016

« Être de gauche aujourd’hui » – Vague 3

Quatre années après l’accession de François Hollande à la Présidence de la République et en dépit des défaites électorales aux différents scrutins intermédiaires depuis 2012, le « peuple de gauche » existe toujours. Sur un axe gauche-droite, 48% des Français se positionnent à gauche (contre 52% à droite), soit un score en hausse d’un point par rapport à la vague précédente. Dans le détail, 4% des personnes interrogées se revendiquent d’extrême-gauche, tandis que 27% se revendiquent de gauche et 17% se revendiquent de centre-gauche. Ces résultats viennent quelque peu nuancer les discours sur la droitisation de la société française. Ils mettent également en avant les difficultés des forces politiques de gauche à mobiliser leurs électorats, puisque celles-ci n’ont par exemple pu réunir que 35,6% des votants aux dernières élections régionales.

L’idée d’un dépassement du clivage gauche-droite parfois formulée se retrouve fortement amoindrie à travers les résultats de cette troisième vague d’enquête Ifop pour L’Humanité. De profonds désaccords subsistent entre les personnes se revendiquant de gauche et celles se revendiquant de droite au sujet de nombreuses questions de société. C’est ainsi que 65% du peuple de gauche déclarent souhaiter que tous les étrangers résidant en France depuis plusieurs années devraient avoir le droit de vote aux élections municipales, contrastant nettement avec la position du « peuple de droite » (27%). Il en est de même concernant les libertés accordées aux chefs d’entreprises. Sans doute marquées par la réforme du code du travail, seules 48% des personnes de gauche jugent que l’Etat devrait leur donner plus de liberté, contre 76% des personnes de droite. Les chômeurs sont en outre moins ciblés à gauche qu’à droite, traduisant à nouveau de profondes différences de point de vue. Années après années, les marqueurs distinctifs de la gauche demeurent toujours aussi nets.

Pour autant, il apparait que l’exercice du pouvoir depuis quatre ans par le gouvernement érode fortement cette identité de gauche. Ainsi, plus de quatre personnes se disant de gauche sur dix répondent par la négative à l’affirmation « on peut toujours être fier de se revendiquer de gauche ». En outre, trois quarts des interviewés estiment que la politique conduite par François Hollande et Manuel Valls n’est pas une politique de gauche, soit une hausse de 13 points par rapport à l’enquête de 2015. Cette évolution spectaculaire sur un an est bien sûr à l’insatisfaction d’une majorité des sympathisants de gauche à l’égard de la Loi Travail. Dans le détail, respectivement 94% des sympathisants du Front de Gauche, 82% de ceux d’Europe Ecologie Les Verts et 56% des proches du Parti Socialiste remettent en cause le caractère de gauche de la politique menée par l’exécutif.

Néanmoins, une très forte majorité du peuple de gauche (77%) considère qu’une politique correspondant à leurs attentes est possible. Cette politique de gauche s’articulerait majoritairement pour ces interviewés autour d’un objectif de redistribution des richesses (60%) et à un degré moindre d’une meilleure prise en compte de l’égalité des droits entre toutes les catégories de population.

Documents à télécharger

Rapport d'étude Annexes

Méthodologie de recueil

Echantillon de 938 personnes se positionnant à gauche sur un axe gauche-droite, extrait d’un échantillon de 2 014 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 5 au 7 septembre 2016.

Vos interlocuteurs

Frédéric Dabi. Directeur Général Opinion

Esteban Pratviel Chef de groupe - Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories