En partenariat avec

Sondage 30/10/2014

Etude de perception des Franciliens à l’égard de la qualité de l’air

Airparif établit tous les cinq ou six ans une photographie de la perception des Franciliens sur les questions de pollution de l’air, et de l’association, afin d’évaluer son action et les attentes des citoyens. Actualisé en 2014, ce sondage, réalisé par l’Ifop, confirme la grande sensibilité des Franciliens à l’égard de la qualité de l’air qu’ils respirent. C’est ainsi leur première préoccupation environnementale (68 % des citations), devant le changement climatique (54 %), et l’alimentation (49 %). Cette nouvelle enquête met l’accent sur la santé. 29 % de franciliens (soit, si on se livre à une extrapolation des données, 2,8 millions de personnes de 15 ans et plus) déclarent avoir consulté un médecin, pour eux ou pour des proches, suite à des troubles liés à la pollution de l’air. Pour 53 % des sondés, les conséquences d’une dégradation générale de l’atmosphère concernent d’abord la santé et la vie quotidienne, avant la mise en danger des écosystèmes et de la biodiversité (44 %). Et 70 % d’entre eux considèrent d’ailleurs que réduire la pollution de l’air est également bénéfique pour lutter contre le changement climatique. 
     
Les chiffres corroborent d’une manière générale les précédentes enquêtes de 2008 et de 2003. 83 % de la population francilienne juge toujours la qualité de l’air mauvaise, soit un score en hausse de 18 points par rapport à 2008, avec une pointe à 94 % dans les Hauts-de-Seine contre 74 % dans le Val-d’Oise. D’avantage qu’en 2008 et 2003, une proportion importante des Franciliens (64%) pense que qualité de l’air s’est dégradée, imputant généralement cette détérioration aux transports routiers, aux rejets industriels et à notre mode de vie. Ces mêmes activités sont également citées par les Franciliens qui perçoivent une amélioration.      

Les Franciliens sont aussi demandeurs de plus d’information (62 %), en particulier sur les enjeux futurs et les thématiques proches (air à l’intérieur des bâtiments, liens avec le changement climatique, les sources de pollution et les moyens d’agir individuellement…). Et c’est dans la rue que les personnes interrogées se sentent le plus exposées à la pollution (82 % des citations). Les Franciliens se montrent plus nuancés vis-à-vis des mesures de lutte contre la pollution qui impactent leur quotidien. Lors de l’épisode de pollution de mars 2014, les actions jugées les plus efficaces sont également celles qui impactent le moins leur mobilité.      

S’agissant d’Airparif, 67 % des franciliens connaissent l’association régionale de surveillance de la qualité de l’air. Soit une progression de l’indice de notoriété plus de 50 % en 6 ans. L’indice de satisfaction globale est de 63 %. Sur ses principales missions, il atteint 73 % pour la surveillance de la qualité de l’air en Île-de-France et pour la prévision des pics de pollution. L’information donnée est par ailleurs jugée plutôt claire (59 %), fiable (58 %) et objective (51 %). Son statut associatif demeure cependant peu connu (18 % seulement des répondants).

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 501 personnes, représentatif de la population francilienne âgée de 15 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas ( sexe, âge, profession du chef de ménage, niveau de diplôme) après stratification par département et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 9 au 14 octobre 2014.

Votre interlocuteur

Esteban Pratviel Chef de groupe - Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories