Focus 24/10/2013

Ifop Collectors n°22 – Octobre 1956 : Les réactions de l’opinion française face au soulèvement de Budapest

Suite à la répression d’une manifestation d’étudiants le 23 octobre 1956 à Budapest, la révolte allait rapidement s’étendre à toute la Hongrie. Après plusieurs jours d’affrontements, le régime communiste hongrois fut renversé et remplacé par un gouvernement provisoire. Alors que la situation commençait à se stabiliser et que le nouveau pouvoir avait proclamé son intention de se retirer du Pacte de Varsovie, le 4 novembre, une importante armée soviétique envahit Budapest et les autres régions du pays dans le but d’écraser ce mouvement. Des combats extrêmement violents se déroulèrent pendant près d’une semaine, les insurgés hongrois livrant une résistance acharnée face aux chars de l’armée rouge.

Ces évènements, très largement couverts par les médias internationaux, eurent un vaste écho et marquèrent les esprits notamment en France où le Parti Communiste, alors au faîte de sa puissance, fut très vivement critiqué pour avoir approuvé et soutenu la répression soviétique. Nous revenons dans ce nouveau numéro de notre série Ifop Collectors, sur les réactions de l’opinion publique française face au drame de Budapest.

Document à télécharger

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

Plus de focus

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.
Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.