En partenariat avec

Sondage 17/07/2014

La candidature préférée des sympathisants de l’UMP pour l’élection présidentielle de 2017

La mise en examen de Nicolas Sarkozy ne semble pas avoir eu d’effet négatif sur les souhaits des sympathisants UMP pour la présidentielle en 2017. Une très large majorité d’entre eux (60%) souhaite que l’ancien président soit de nouveau candidat. Si sa cote de popularité a baissé dans certaines enquêtes et s’il fait jeu égal avec Alain Juppé chez les sympathisants UMP pour la direction du parti dans d’autres sondages, sa domination est en revanche écrasante sur cette question du souhait de candidature pour 2017. Alain Juppé n’est en effet cité que par 18% des sympathisants (42 points de retard sur Nicolas Sarkozy) et François Fillon par 5%, les autres candidats obtenant des scores inférieurs à 5%. Si l’on analyse non plus les niveaux mais les tendances, les enseignements sont également positifs pour Nicolas Sarkozy. Par rapport à une précédente enquête datant de début mai, il progresse ainsi de 10 points alors qu’entre temps sont survenues l’affaire Bygmalion et sa mise en examen, qui lojn de l’affaiblir ont renforcé sa domination sur son camp, comme si une large majorité de l’électorat UMP faisait bloc derrière celui qui incarne la figure du recours. Dans le même temps, Alain Juppé voyait sa progression stopper et sa cote s’éroder (-5 points), François Fillon poursuivant sa chute (-2 points). On peut penser que le climat délétère régnant actuellement à l’UMP nuit, aux yeux des électeurs de droite, aux différents candidats qui sont associés aux difficultés de leur parti et perçus comme mus d’abord par leur ambition personnelle. Profondément inquiets face à la situation économique du pays et affligés par le spectacle donné par leur parti, une large majorité des sympathisants UMP se tourne vers Nicolas Sarkozy qui leur apparaît comme le meilleur (ou le moins mauvais) candidat pour battre la gauche en 2017.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 336 sympathisants de l’UMP, extrait du cumul de deux échantillons correspondant à un total de 1996 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 10 au 16 juillet 2014.

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories