Entretien 21/04/2022

« L’application Malo a été créée pour accompagner les parents dans le suivi de leur bien-être et celui de leurs enfants »

Malo, l’application pour aider et accompagner les jeunes parents, a fait appel à l’expertise du Pôle Opinion & Stratégies d’Entreprises pour réaliser une étude sur la charge mentale des mères de jeunes enfants. Florian Le Goff, CEO partage avec nous les principaux enseignements de cette étude.

 

 

 

 

 

Pouvez-vous nous présenter Malo et partager avec nous les raisons qui vous ont conduit à mettre en place cette étude ?

 

En France, nous comptons plus de 16 millions de parents, dont le quotidien est souvent source d’épuisement émotionnel et physique. Être parent aujourd’hui, c’est évoluer dans un contexte environnemental complexe, c’est avoir des millions de questions laissées sans réponse et devoir y faire face seul, c’est vivre une parentalité propre à chacun qui, parfois, renforce le sentiment de solitude.

 

L’application Malo a été créée pour accompagner les parents dans le suivi de leur bien-être et celui de leurs enfants. Au moins 200 000 femmes seraient concernées chaque année par la dépression du post-partum, une maladie diagnostiquée trop tardivement, qui reste sous-repérée et qui a des conséquences réelles sur le développement de l’enfant. En parallèle, 6 à 8 % des enfants souffrent de troubles DYS selon la Fédération Française des DYS et sont diagnostiqués en moyenne vers l’âge de 6/8 ans. Un repérage tardif, source de mal-être pour les enfants comme les parents. Nous voyons bien le rôle majeur qu’il y a de bien prendre en compte la notion de dyade parent/enfant.

 

Notre ambition est d’être un acteur actif dans la prévention en santé mentale, chez les parents. Nous avons ainsi créé Malo, l’application qui prend soin des parents et de leurs enfants.

 

Les parents bénéficient d’auto-questionnaires réguliers de suivi pour leurs enfants et pour eux-mêmes, enrichis de conseils personnalisés, adaptés à leurs besoins. Suite au déploiement d’une aide au repérage précoce de la dépression du post-partum dans l’application Malo en novembre 2021, ainsi qu’aux retours des parents-utilisateurs de Malo, nous souhaitions constater si notre échantillon était représentatif de la situation nationale et préciser les facteurs anxiogènes. C’est pourquoi nous nous sommes associés avec l’Ifop pour mener cette étude à grande échelle. Avec, en vue, la préparation d’une campagne de sensibilisation nationale ainsi qu’une aide au repérage précoce du burn-out parental au sein de l’application Malo.

 

 

Comment expliquez-vous que 45% des mamans ont tendance à culpabiliser en regardant les conseils des autres mamans sur

les réseaux sociaux ?

 

Au même titre que les conseils non sollicités des proches, ceux provenant des réseaux sociaux, parfois sous couvert d’anonymat, peuvent être particulièrement culpabilisants pour les mères. C’est un fait bien connu, la particularité des réseaux sociaux réside dans le choix des moments de vie que nous souhaitons valoriser auprès de nos communautés. Si un mouvement nécessaire de libération de la parole des mères se développe depuis quelques années, les réseaux sociaux peuvent encore nourrir une image idéalisée de la parentalité. Face à des “wonders parents” qui connaîtraient tous les rouages de la parentalité, de jeunes parents peuvent être enclins à remettre en question leurs capacités parentales. Aussi, les conseils peuvent s’avérer contradictoires d’une mère à l’autre, ce qui perturbe encore davantage la prise de décision des parents.

 

Dernier point qui me semble être un facteur de cette donnée peut être le clivage engendré par les réseaux sociaux qui ne permet pas toujours un dialogue apaisé et spécifique au besoin des parents : portage, allaitement, éducation positive… Si tous ces sujets ont prouvé leurs bénéfices pour l’enfant, cela doit également être vécu sans pression, sans injonction et sans jugement par le parent.

 

 

Quelles sont les solutions que Malo propose pour prévenir le burn-out maternel ?

 

La prévention du burn-out maternel est intégrée de plusieurs façons dans l’application Malo. En premier lieu, les mères accèdent à des questionnaires de suivi aux 6 mois et 1 an de l’enfant pour veiller sur leur charge mentale et profiter de conseils personnalisés. En cas de détection de signaux faibles, Malo s’inscrit dans un parcours de soin respectueux et les invite à consulter leur médecin traitant ou un professionnel adapté, avec un motif de consultation clair.

 

Ce suivi gratuit, s’inscrit dans une démarche globale qui vise à soulager la charge mentale des parents. Ils accèdent à des informations médicales sûres et non contradictoires — pour eux et pour leurs enfants —, profitent des contenus adaptés à leurs besoins, au bon moment grâce à un suivi personnalisé, et ils ont la possibilité de poser des questions en instantanée et de contenus pensés pour les accompagner avec bienveillance au quotidien : articles, conseils, podcasts.

 

Un questionnaire de suivi a également été déployé pour nous, le deuxième parent, le coparent afin de nous inciter, notamment, à prendre notre part de responsabilité et “d’anticiper la gestion de la vie familiale ou la santé de la famille” sans attendre la demande de notre partenaire. Une équité qui permet un équilibre familial harmonieux.

Votre interlocuteur

Fabienne Gomant Directrice adjointe du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

plus d'entretiens

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories