En partenariat avec

Sondage 06/06/2018

Le gras dans le couple… un sujet tabou ?

A l’approche de l’épreuve du maillot, combien de Français ont l’angoisse de ne pas être assez mince cet été ? Ont-ils l’impression que leur conjoint devrait aussi faire des efforts ? Et dans ce cas, la « chasse aux bourrelets » devient-elle une affaire de couple ou reste-t-elle un sujet tabou ? Dédié à la perte de poids et aux façons de se sentir bien dans sa peau, le site d’information Naturavox a commandé à l’Ifop une enquête pour y voir plus clair sur la question du poids dans le couple et sur la manière dont la quête du corps désirable affecte les hommes et les femmes à l’approche de l’été. Réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 1 000 personnes, cette étude montre entre autres que les normes de mineur en vigueur affectent toujours beaucoup plus les femmes que les hommes alors que ces derniers ont souvent plus de poids à perdre.

 

 

LE POINT DE VUE DE FRANÇOIS KRAUS DE L’IFOP :

 

Les résultats de cette étude confirment qu’à l’approche de l’épreuve du maillot, la « contrainte pondérale » pèse toujours plus intensément sur les femmes que sur les hommes et ceci indépendamment de leur corpulence réelle. Dans un pays comme la France où le sous-poids des femmes est plus valorisé que dans le reste de l’Europe[5], la minceur constitue donc toujours en été un enjeu avant tout féminin tant elle reste un critère étroitement associé à la beauté féminine. Et dans un pays où la pression sociale autour de la corpulence est importante, il est aussi intéressant de noter qu’aucun membre du couple n’échappe à cette pression de la minceur particulièrement forte durant une période où le dévoilement des corps les confronte indéniablement aux normes corporelles dominantes. Cette enquête apporte néanmoins des enseignements rassurants sur l’influence des normes de minceur au sein des couples. Malgré le culte de l’apparence et des corps parfaits, les personnes en couple s’avèrent globalement moins exigeantes à l’égard de leur conjoint que d’elles-mêmes et si le surpoids du partenaire peut parfois les gêner dans les lieux publics (ex : plage…), il pose rarement problème au point d’aboutir à une rupture.

 CONTACTS :

François KRAUS, responsable de l’expertise « Genre, sexualités et santé sexuelle » à l’Ifop

Pour toute demande de renseignements à propos de cette étude ou pour obtenir des informations quant aux conditions de réalisation d’une enquête similaire, vous pouvez contacter directement François Kraus au 0661003776

écrit par François KRAUS, directeur de l'expertise « Genre, sexualités et santé sexuelle » à l'Ifop

Documents à télécharger

Les résultats de l'étude La synthèse de l'étude

Méthodologie de recueil

Échantillon de 1009 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 24 au 25 mai 2018.

Votre interlocuteur

François Kraus Directeur du pôle Politique / Actualités - Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

L’allocution télévisée d’Emmanuel Macron, lors de laquelle le président de la République a annoncé plusieurs mesures pour répondre aux attentes des « gilets...

Sondage

Le regard des Français sur le mouvement des « gilets jaunes » après les annonces d’Emmanuel Macron – Balises d’opinion #51

Alors que le mouvement des « gilets jaunes » semble s’ancrer dans la durée, la question de son éventuelle traduction sur la scène politique se pose avec une certaine...

Sondage

Le regard des Français sur le mouvement des « gilets jaunes » dans la perspective des élections européennes

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.
Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.