En partenariat avec

Sondage 16/11/2018

Le regard des Français sur la création d’entreprise

  • La perspective de créer son entreprise n’a jamais séduit autant de Français qu’aujourd’hui puisque plus d’un sur trois en manifeste désormais l’envie (36%, +5 points par rapport à 2015). Le facteur générationnel se présente comme un des principaux déterminants de la volonté de créer son entreprise un jour : 59% des jeunes de moins de 35 ans déclarent envisager ce projet contre 27% des 35 ans et plus.

 

  • Paradoxalement, en dépit d’une inclination à l’entreprenariat qui se propage, le sentiment qu’il est difficile de créer son entreprise en France reste très élevé puisqu’il est partagé par plus de deux Français sur trois (68%). Néanmoins, deux nuances peuvent être apportées à ce résultat : d’une part, la proportion de personnes considérant la création d’une entreprise comme un parcours scandé d’obstacles recule de six points par rapport à la mesure prise en 2013 ; d’autre part, parmi les personnes ayant déjà eu une expérience de l’entreprenariat, seuls 37% jugent difficile de créer son entreprise, signe que le regard sur la création d’entreprise tend à évoluer dans la confrontation aux réalités.

 

  • Les trois principaux freins à la création d’entreprise cités par les Français sont le poids des charges et des impôts pesant sur l’activité (42% citent cet item), la crainte suscitée par le risque financier (40%) et la complexité des démarches administratives (33%). 

 

 

  • L’ensemble des dispositifs d’aides à la création d’entreprise testés ne sont connus que par une minorité de Français. Toutefois, deux dispositifs bénéficient d’un taux de notoriété supérieur à un Français sur trois : l’allocation d’aide au retour à l’emploi (42% déclarent connaître l’ARE) et l’aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d’entreprise (ACCRE, 35%).

 

  • Malgré une certaine méconnaissance de ces dispositifs, une écrasante majorité de Français se déclare favorable à leur sanctuarisation (87%). De surcroît, près de trois Français sur quatre (73%) adhèrent à l’idée d’une « règle d’or » qui inscrirait l’ensemble des dispositifs d’aide à la création d’entreprise dans la Constitution afin d’éviter toute remise en cause ultérieure.

Document à télécharger

Les résultats de l'étude

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 30 au 31 octobre 2018.

Vos interlocuteurs

Frédéric Dabi DGA -
Directeur du pôle Opinion et Stratégies d'entreprise

Sébastien Sibai Chargé d'études - Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Alors que le mouvement des « gilets jaunes » semble s’ancrer dans la durée, la question de son éventuelle traduction sur la scène politique se pose avec une certaine...

Sondage

Le regard des Français sur le mouvement des « gilets jaunes » dans la perspective des élections européennes

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.
Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.