En partenariat avec

Sondage 08/03/2018

Les électeurs lepenistes et le changement de nom du Front National – Balise d’opinion #20

La « refondation » du Front National que sa présidente, Marine Le Pen, appelait de ses vœux à l’issue du second tour de la dernière élection présidentielle devrait franchir une étape importante lors du congrès des 10 et 11 mars prochains à Lille. Marine Le Pen a en effet prévu d’y annoncer le nouveau nom du parti qui sera soumis au vote des adhérents en même temps que les nouveaux statuts. Sujet récurrent et sensible depuis quelques années, le changement de nom du FN est-il soutenu par son électorat ?
Avant toute chose, l’attitude majoritaire – bien qu’en recul de 6 points par rapport à 2014 – des électeurs de la candidate du FN au premier tour de la présidentielle est le détachement puisque 57% se déclarent indifférents à un changement d’appellation. Néanmoins, la proportion d’électeurs FN favorables à ce projet a bien gagné 10 points (passant de 20 à 30%) entre 2014 et 2018. C’est chez les jeunes de 18 à 24 ans que le projet de changer le nom du parti cristallise le plus de réactions : seulement 38 % d’entre eux y sont indifférents (minimum de toutes les catégories d’âge), 37% y sont favorables (maximum) et 25% défavorables (maximum).
Parallèlement, on remarque, dans une moindre mesure, un recul de l’attachement au nom « Front national » parmi les électeurs de Marine Le Pen entre 2014 et 2018 (la proportion passant de 39 à 36%). Paradoxalement, ce sont les jeunes qui se déclarent le plus attachés au nom historique du parti (49%) et les personnes de plus de 65 ans qui y sont le moins attachées (28%). On peut souligner que le niveau d’attachement au nom « Front national » diminue avec le niveau de diplôme et avec la taille de l’unité urbaine de résidence.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 817 électeurs de Marine Le Pen au 1er tour de l’élection présidentielle de 2017, extrait d'un échantillon de 5 032 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 14 février au 6 mars 2018.

Vos interlocuteurs

Frédéric Dabi. Directeur Général Opinion

Jean-Philippe Dubrulle Directeur d'études - Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories