Focus 19/05/2017

N°161 // Les enclaves aisées : points d’appui du vote Macron dans la France périphérique

S’il a été dit à juste titre que le vote Macron était plutôt un vote émanant des grandes villes et de l’Ouest quand Marine Le Pen était prioritairement soutenue par la France périphérique de Christophe Guilluy et les régions situées à l’Est du pays, une analyse à une échelle plus fine permet également de faire ressortir d’autres points d’appui du « macronisme » électoral. C’est le cas notamment d’enclaves relativement privilégiées, soit par la situation géographique, soit par des caractéristiques économiques propres. Loin de s’opposer, ces deux constats montrent que le clivage « gagnants/perdants » ne se décline pas uniquement à l’échelle régionale mais également à un niveau plus local, ce qui confirme la puissance de ce phénomène, qui fonctionne dans les régions de l’ouest – moins réceptives au vote FN – comme sur la façade est du pays – où ce vote est plus ancré historiquement -, à l’exception de certaines enclaves.

Document à télécharger

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

Plus de focus

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.
Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.