En partenariat avec

Sondage

Les Français et la Bible

Alors que la France connaît un fort déclin de la pratique religieuse depuis ces cinquante dernières année, l’Ifop a interrogé, pour l’Alliance biblique française et la Croix, les Français sur leur rapport à la Bible. Cette enquête fait apparaître un recul de la lecture de la Bible et de la connaissance de ses textes et de ses grandes références au sein de la population.

 

Un peu plus d’un quart des Français (27%) possèdent une Bible alors qu’ils étaient 42% en 2001. Bien entendu la possession d’une Bible demeure largement majoritaire parmi les catholiques pratiquants (73%) et les protestants (79%), mais le recul est constaté jusque parmi la frange des catholiques pratiquants (-5 points en douze ans). Autre manifestation de la prise de distance de la population, la lecture de la Bible diminue également, ne concernant aujourd’hui plus qu’un cinquième de la population (19%, -9 points depuis 2001). Protestants (71%) et catholiques pratiquants (70%) sont logiquement les lecteurs les plus nombreux tandis qu’une forte désaffection se constate dans les rangs des catholiques non pratiquants (avec seulement 20%). Une majorité estime que le principal intérêt de la lecture de la Bible est d’ordre religieux ou spirituel (50%) tandis qu’un quart des Français (24%) estiment qu’il est plutôt culturel ou littéraire et 16% qu’il est historique.

 

Dans cette logique, les Français sont de moins en moins nombreux et seulement un sur cinq à estimer que la Bible est aujourd’hui une référence culturelle présente dans la société française (20%, -7 pts depuis 2010). Une perception un peu plus répandue parmi les catholiques pratiquants (36%) et protestants (41%) davantage environnés par les références bibliques. On constate par ailleurs que plus les Français sont âgés et moins ils sont nombreux à estimer la Bible comme étant encore présente dans la société française (13% des seniors par exemple), les générations les plus âgées ayant été témoin du recul de cette présence et de cette influence.

 

La connaissance des différents épisodes de la Bible décline elle aussi, avec une moindre notoriété parmi les jeunes générations. Désormais, près d’un Français sur cinq ne connaît pas l’histoire de Marie, Joseph et la naissance de Jésus (19%, +10 points depuis 2010) ou encore celle de l’Arche de Noé et le déluge (19%, +10 points). Une large majorité ne connaît pas d’autres épisodes, moins centraux, tels les malheurs de Job (66%) ou Jonas dans le ventre du poisson (59%). Alors que les récits bibliques ont constitué pendant des siècles toute une partie de notre référentiel commun, ils sont en train progressivement de s’effacer des mémoires collectives et n’évoquent plus grand-chose, dans les jeunes générations notamment. Le phénomène de déchristianisation est donc bien plus profond que le seul effondrement de la pratique religieuse. Le soubassement civilisationnel et culturel est également en voie de délitement rapide.

 

Dans ce contexte, seul un quart des Français souhaiteraient connaître davantage la Bible (25%), surtout parmi les catholiques déjà pratiquants (67%) ou dans une moindre mesure parmi les protestants (49%). Une majorité des concernés voudraient approfondir leur connaissance de la Bible via de la littérature spécialisée (64%) et une petite moitié via les Églises (44%) mais seulement une minorité par l’école ou l’université (24%).

Document à télécharger

Les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 2 050 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus comprenant un sur-échantillon de 39 personnes de confession protestante. Au total, 80 personnes de confession protestante ont été interrogées. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Lors du traitement informatique des données, les personnes de confession protestante ont été remises à leur poids réel dans l’échantillon total. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 16 au 23 mars 2022.

Vos interlocuteurs

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

Gautier Jardon Chargé d’études – Département Opinion et Stratégies d’Entreprise

Document à télécharger

Les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 2 050 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus comprenant un sur-échantillon de 39 personnes de confession protestante. Au total, 80 personnes de confession protestante ont été interrogées. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Lors du traitement informatique des données, les personnes de confession protestante ont été remises à leur poids réel dans l’échantillon total. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 16 au 23 mars 2022.

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories