En partenariat avec

Sondage 03/10/2016

Les Français et la pauvreté

Invités à se prononcer sur la responsabilité du gouvernement dans le bien-être des individus, près de la moitié des Français (48%) estime que c’est aux gens eux-mêmes de se prendre en charge, 40% estimant au contraire que le gouvernement doit s’occuper des citoyens afin d’assurer leur bien-être. Si ces deux items atteignent des scores assez comparables (12% ne se prononçant pas), le résultat est beaucoup plus clivé aux Etats-Unis : là-bas, ce sont les deux tiers de la population (66%) qui estiment que la responsabilité du bien-être de tous repose sur les citoyens, contre moins d’un tiers pour le gouvernement (29%). Dans le détail des résultats, en France, le niveau de vie constitue une variable explicative de ces réponses : plus hauts sont les revenus et plus les interviewés se positionnent sur l’item « les individus sont responsables ». Et de manière symétrique, plus le niveau de vie est bas, plus les personnes interrogées estiment que le gouvernement doit s’occuper de tous.

Le même type de contraste apparaît concernant les aides sociales. 48% des Français estiment qu’elles donnent aux pauvres la possibilité de se maintenir la tête hors de l’eau et de pouvoir rebondir et 41% pensent qu’elles rendent les pauvres dépendants et les incitent à rester dans la pauvreté (11% ne se prononcent pas). Aux Etats-Unis, le rapport de forces est inversé : seul un tiers croît dans l’utilité des aides sociales (35%) quand la majorité absolue (54%) dénonce l’assistanat.

Au final, l’Etat est loin d’être le plus cité par les Français comme l’acteur le plus à même se sortir les gens de la pauvreté. Avec 15% de citations, il est devancé par les associations (30%) et les pauvres eux-mêmes (20%). Seules les entreprises privées (10%) suscitent moins de confiance pour sortir les gens de la pauvreté, tout en sachant qu’environ un quart des Français (24%) ne se positionne sur aucun de ces acteurs.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 22 au 26 septembre 2016.

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories