En partenariat avec

Sondage 17/09/2014

Les Français et la perspective de l’élection présidentielle de 2017

A presque deux ans et demi de l’élection présidentielle, la dernière enquête Ifop-Fiducial pour Paris-Match et Sud Radio fournit des premiers éléments sur les anticipations et souhaits électoraux des Français : < La candidature de François Hollande à un second mandat présidentiel fait l’objet d’un refus massif, y compris par deux tiers de sympathisants de gauche. Pour autant, un peu moins d’un Français sur deux anticipe une candidature du chef de l’Etat en 2017.

< Dans un contexte de défiance à l’égard du personnel politique où aucune candidature testée ne recueille une majorité de souhaits positifs, Alain Juppé, Marine Le Pen et Manuel Valls se détachent. Le Maire de Bordeaux devance de 8 points Nicolas Sarkozy grâce à des niveaux de souhait très supérieurs à gauche et à l’UDI (30 points d’écarts). Néanmoins, à la veille de son retour officiel dans la vie publique, l’ancien Président domine toujours chez les sympathisants UMP (85% de souhaits contre 66% pour Alain Juppé).

< Un phénomène analogue s’observe à gauche : si Manuel Valls devance Martine Aubry sur les indicateurs de souhaits (6 points) comme de pronostics (20 points), la Maire de Lille bénéficie grandement de son statut, dans une partie de l’opinion, de recours à gauche puisqu’elle apparait comme la personnalité la plus souhaitée par les sympathisants de gauche, même si le Premier ministre fait jeu égal avec elle chez les sympathisants socialistes.

< Ce sondage confirme la dynamique en faveur de Marine Le Pen. Le pronostic d’une deuxième candidature après celle de 2012 est partagé par 9 Français sur 10 tandis que le souhait que la présidente du FN soit candidate en 2017 atteint un niveau équivalent à sa popularité (38%). Notons que près de 4 électeurs de premier tour de Nicolas Sarkozy appellent de leurs vœux une candidature Le Pen.

< Enfin, les candidatures alternatives au personnel politique traditionnel recueillent un potentiel de légitimité non négligeable : deux tiers des Français souhaiteraient qu’un membre de la société civile ou un chef d’entreprise pas encarté se mêle à la course à la magistrature suprême.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 981 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 11 au 15 septembre 2014.

Votre interlocuteur

Frédéric Dabi. Directeur Général Opinion

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories