En partenariat avec

Sondage 30/03/2015

Les Français et la peur de l’avion

Si la catastrophe de la Germanwings a suscité une intense émotion et a été abondamment couverte médiatiquement ces derniers jours, il ne semble pas qu’elle ait eu un fort impact dans l’opinion.

On constate en effet que sur la longue période, la peur d’un accident en avion reste stable (34% aujourd’hui contre 28% en 2014 et 35% en 2005), tout comme la crainte d’un attentat ou d’un détournement (24% contre 29% en 2014 et 26% en 2005). Le fait d’être inquiet du fait du survol d’une zone de guerre est lui en très net repli avec seulement 16% de citations contre 39% en juillet 2014, date à laquelle un Boeing de Malaysian Airlines avait été abattu en Ukraine.

Les précédentes enquêtes de l’Ifop réalisées à l’occasion de catastrophes aériennes avaient déjà montré la relative stabilité du sentiment de peur en avion. Ainsi en août 2005, une première mesure était effectuée les 4 et 5 août à la suite de l’incendie d’un Airbus d’Air France ayant raté son atterrissage à Toronto, accident s’étant soldé par 43 blessés. 35% des personnes interrogées disaient alors éprouver la peur d’un accident lorsqu’elles étaient en avion. Dans une seconde enquête réalisée les 25 et 26 août de la même année, cette proportion n’était passée qu’à 39%. Une véritable série noire avait pourtant eu lieu dans le transport aérien avec pas moins de quatre crash aériens en deux semaines, dont celui de l’avion de la West Caribbean qui s’était écrasé au Venezuela avec 160 personnes à son bord (152 ressortissants français originaires de la Martinique), ce qui suscita une très vive émotion en France à l’époque, mais n’attisa pas apparemment la peur en avion.

Dans le même ordre d’idées, on constate que l’avion bénéficie toujours d’une bonne image relative en matière de sécurité. Si le train apparaît comme le moyen de transport le plus sûr avec 46% de citations (retrouvant ainsi le niveau de 2005, 43%, après une chute en 2014, 35% à l’époque, sans doute consécutive à l’accident de Brétigny-sur-Orge qui avait fortement endommagé l’image du rail), l’avion se classe en seconde position avec 41% de citations soit un score très proche de celui du train (5 points d’écart seulement) et en progression régulière : 32% en 2005, 38% en 2014 et 41% aujourd’hui. La voiture ferme le ban avec 13% seulement, en recul de 13 points par rapport à l’été dernier. Cette chute est sans doute à mettre en rapport avec les mauvais chiffres de la Sécurité routière tombés ces derniers mois.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 25 au 26 mars 2015.

Vos interlocuteurs

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

Esteban Pratviel Chef de groupe - Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories