En partenariat avec

Sondage 27/10/2017

Les Français et la Sécurité Routière au travail

Malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation élaborées ces dernières années, l’utilisation du téléphone en voiture reste une réalité dans le monde du travail
Alors qu’un accident de voiture sur dix est provoqué par la manipulation d‘un téléphone selon la Sécurité Routière, celui-ci est largement consulté dans le cadre de la conduite professionnelle comme nous le montre l’enquête Ifop réalisée pour Fleetmatics et Weber Shandwick France. 61% des personnes interrogées affirment ainsi le consulter au moins une fois par mois, une personne sur deux régulièrement, c’est-à-dire au moins par semaine (48%) et plus du tiers tous les jours ou presque (35%). Dans une moindre mesure, les personnes interrogées utilisent aussi leur téléphone pour envoyer des messages (38%), dont 23% régulièrement. Phénomène générationnel marqué par l’envoi compulsif de SMS, les personnes de moins de 50 ans sont davantage concernées par cette pratique (29%). Dans les mêmes proportions et, en dépit des multiples campagnes de prévention, les personnes sondées utilisent le téléphone pour appeler sans se servir d’oreillettes (37%), dont 25% régulièrement.

Dépassement de vitesse et prise de substances altérant la concentration au volant : des comportements dangereux minimisés
Outre la consultation du téléphone, le dépassement de vitesse est l’autre comportement à risque le plus largement adopté par les personnes conduisant un véhicule d’entreprise : son utilisation constitue un véritable phénomène de masse. Ainsi, près de huit personnes sur dix ont déjà dépassé les limitations de vitesse (79%) dont 64% plusieurs fois.
La consommation d’alcool et de médicaments altérant la concentration au volant est relativement moins répandue. Néanmoins, elle concerne une part non négligeable de conducteurs, surtout lorsque l’on considère que cette consommation se fait dans le cadre du travail. Ainsi, près de trois personnes interrogées sur dix (29%) ont déjà bu de l’alcool avant de conduire le véhicule d’entreprise (tout en pensant respecter la limite autorisée) dont 20% plusieurs fois. Un quart des sondés affirme par ailleurs avoir déjà conduit en ayant consommé des médicaments prescrits par leur médecin et pouvant gêner leur concentration (26%), dont 16% plusieurs fois.

Note méthodologique complémentaire : Echantillon de 507 personnes, conduisant, à intervalle régulier, un véhicule de fonction mis à disposition par leur entreprise. Certaines personnes ont précisé conduire l’un des types de véhicule d’entreprise suivants : 109 personnes un véhicule de livraison ; 62 personnes un utilitaire plateau ; 37 personnes une camionnette avec plateforme élévatrice. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI – Computer Assisted Web Interviewing) du 13 septembre au 15 septembre 2017.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 507 personnes, conduisant, à intervalle régulier, un véhicule de fonction mis à disposition par leur entreprise. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 13 au 15 septembre 2017.

Vos interlocuteurs

Romain Bendavid Directeur de l'Expertise Corporate et Climat Social

Delphine Poet Chargée d'études - Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Découvrez nos publications A la une - A ne pas manquer et pleins d’autres...

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 
Consultez nos dernières newsletters

Recent Posts

Top Categories