En partenariat avec

Sondage 15/06/2014

Les Français et l’aménagement du littoral

La loi Littoral de 1986 a prouvé son efficacité concernant la protection du rivage pour une nette majorité de Français (59%, soit 6 points de plus en huit ans) selon le sondage Ifop réalisé pour Sud Ouest Dimanche. Néanmoins, il se trouve une proportion non négligeable (41%, -9 points) pour estimer qu’elle n’a pas suffi à limiter l’urbanisation des côtes. De plus, les habitants du littoral (c’est-à-dire résidant à moins de 10 km de la côte) expriment un jugement un peu plus mitigé sur la loi : seuls 52% d’entre eux considèrent, en effet, qu’elle a permis de protéger efficacement le rivage en France. Mais que l’on reconnaisse son efficacité ou que l’on pense qu’elle n’a pas constitué une protection suffisante, un quasi plébiscite se dessine (91%) pour estimer qu’il ne faut pas l’assouplir mais la maintenir en l’état pour éviter le bétonnage des côtes et préserver les espaces naturels, contre 9% seulement de tenants de son assouplissement pour soutenir l’activité économique.

Alors qu’au lendemain de la tempête Xynthia, qui avait déferlé à l’hiver 2010 sur le littoral aquitain jusqu’aux côtes normandes, l’opinion était très partagée sur la meilleure décision à prendre pour les zones non habitées et potentiellement inondables en bord de mer, un peu plus de quatre ans après, une nette majorité de Français (60%, soit 10 points de plus) considère qu’il faut laisser la mer reprendre progressivement possession de ces espaces. A l’inverse, ils ne sont plus que 40% (contre 50% en 2010) à estimer qu’il vaut mieux investir de l’argent public dans la construction et l’entretien des digues : une évolution qui s’explique, en outre, par le contexte général de réduction des déficits publics, dans lequel l’opinion se montre de plus en plus systématiquement réticente à toute nouvelle dépense publique. Parmi eux, les CSP+ se montrent encore plus frileux à l’idée d’investir des fonds publics dans les digues (36%) quand, au contraire, les Français qui habitent à moins de 10 km de la côte et les habitants du Sud-ouest, dont le littoral est soumis à l’érosion et à des inondations fréquentes, se révèlent légèrement plus favorables à cette option (respectivement 42% et 45%).

Le littoral aquitain bénéficie, enfin, d’une image globalement positive auprès des Français puisqu’ils l’associent d’abord aux plages pour le surf, à un espace naturel préservé ou à un lieu où les vacanciers ont de l’espace (27% pour chacune de ces associations) et, dans une bien moindre mesure, à une destination bon marché (14%) ou assez banale et peu attirante (5%). Les habitants du Sud-ouest posent un regard un peu différent sur leur littoral, puisqu’ils sont plus nombreux à le voir comme un lieu où les vacanciers ont de l’espace (33%) qu’à l’assimiler aux plages pour le surf (23%). Ils sont, en outre, encore moins nombreux à le percevoir comme une destination bon marché (11%).

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1009 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 11 au 13 juin 2014.

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories