En partenariat avec

Sondage 08/02/2015

Les Français et l’attitude à adopter face à la Grèce

Quelques jours après l’arrivée au pouvoir en Grèce du parti de gauche radicale Syriza, l’Ifop a recueilli l’opinion des Français à l’égard de la situation grecque face au remboursement des fonds qui lui ont été alloués par la troïka (BCE, FMI et Commission Européenne).

Le leader du parti, Alexis Tsipras a fait de la lutte contre les mesures d’austérité – qui touchent son pays depuis 2010 et la mise en place d’un premier plan de sauvetage européen – son principal argument de campagne. Cette remise en cause des mesures précédentes et les multiplications récentes des avertissements de plus en plus pressants de la troïka font que les points de désaccord entre la Grèce et ses créanciers sont nombreux.

Dans ce contexte, les Français sont très majoritairement pessimistes sur la capacité de la Grèce à rembourser l’argent prêté par les institutions financières européennes et internationales : 80% d’entre eux estiment ainsi que l’argent prêté est de l’argent perdu, dont 34% le pensent « tout à fait ». Quoique massif, ce pessimiste tend à s’atténuer un peu par rapport aux mesures réalisées après les précédentes élections législatives grecques. Ils étaient en effet 85% (dont 44% de « tout à fait ») à considérer que la Grèce ne pourrait rembourser sa dette à l’issue des élections de juin 2012 – qui avaient vu l’incapacité des partis soutenant les plans d’austérité à former un gouvernement – et 89% (54% de « tout à fait ») formulaient le même jugement peu avant la démission du premier Ministre Papandréou en novembre 2011, alors que le pays connaissait l’un des épisodes les plus durs de la crise.

Dans le détail, il apparaît que les sympathisants du Front National sont les plus nombreux à considérer que la Grèce ne remboursera pas l’argent prêté : 85% partagent cette opinion contre 79% des sympathisants du Parti Socialiste et de l’UMP.

Interrogés sur l’attitude à adopter en cas de cessation des remboursements de la part de la Grèce, les Français sont une majorité à se prononcer pour son exclusion de la zone Euro : 58% y sont favorables (dont 26% y sont même très favorables). Un clivage politique important se fait jour sur cette question : alors que seuls 41% des sympathisants du Parti Socialiste souhaitent une exclusion de la Grèce en cas d’arrêt des remboursements, les sympathisants de droite se montrent nettement plus fermes. Ainsi, 68% des sympathisants UMP sont en faveur d’une sortie de la Grèce de la zone Euro dans de pareilles circonstances. L’intransigeance est encore plus massive dans les rangs de l’électorat FN (77%) qui souhaite que la France soit remboursée par la Grèce et qui n’adhère donc pas à la ligne « pro-Syriza » développée notamment par Florian Philippot.

Notons tout de même qu’à l’instar du jugement sur la capacité de la Grèce à rembourser ses créanciers, l’adhésion à l’exclusion de la Grèce tend également à se réduire. En 2011 et en 2012, respectivement 73% et 65% des Français étaient favorables à cette exclusion si la Grèce ne parvenait pas à réduire sa dette et ses déficits.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 3 au 5 février 2015.

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories