Sondage 17/04/2011

Les indices de popularité – Avril 2011

Deux Français sur trois mécontents

Plus la présidentielle se rapproche, plus Nicolas Sarkozy s’effrite (- 1 point encore ce mois-ci, après le – 2 de mars), battant, mois après mois, les records de mécontentement des présidents de la République sous la Ve et limitant d’autant les probabilités, en ce qui le concerne, de remontée suffisante pour rendre incertaine la bataille de 2012.
Avec 28 % seulement de satisfaits (soit – 1) – il n’était jamais descendu en dessous de 29 %, en novembre 2010 et en mars dernier – et 72 % de mécontents, record absolu (soit + 1, dont 34 % de « très mécontents ») , Nicolas Sarkozy est naturellement minoritaire dans toutes les catégories (UMP excepté; 72 % de satisfaits [soit – 2] mais quand même 28% de mécontents: un record encore) et fait son maximum de mécontents chez les ouvriers (80 %), les salariés du secteur privé (79 %), les cadres moyens (78 %) et les employés (75 %). Sa baisse la plus forte touche les sympathisants du FN (- 10), indice éloquent de l’insuccès de sa stratégie de droitisation sécuritaire.
À écouter ce que disent les personnes interrogées par l’Ifop pour expliquer ce mécontentement record, il y a la toile de fond et il y a les incertitudes militaires. La toile de fond, elle est toujours sociale, faite de déplorations sur le pouvoir d’achat « l’augmentation de la vie courante », encore ravivées par les déclarations successives sur l’augmentation des tarifs du gaz et de l’électricité. D’où une inquiétude sociale qui se décline facilement en dénonciation de l’inégalité, que viennent encore alimenter les premières perspectives de suppression de l’ISF ; inquiétude sociale prioritaire, qui rend dérisoire, disent beaucoup, le débat sur la laïcité : « il ferait mieux de s’occuper de l’emploi ».

Son résultat en 2012 ne dépend plus de lui C’est sur cette toile de fond que sont venus se greffer les engagements militaires de la France en Libye et en Côte d’Ivoire. Beaucoup sont partagés : favorables à l’intervention en Lybie à condition qu’elle soit courte et se passe sans pertes ; inquiets pour la Côte d’Ivoire. Bref, des guerres incertaines, qui ne disent pas leur nom, et qui ne sont tolérées que parce qu’on les annonce courtes. À un an seulement du premier tour, on mesure à quel point son résultat ne dépend plus de Sarkozy lui-même, mais presque exclusivement de son futur adversaire, de sa personne et de sa campagne. Bref, la gauche reste le seul espoir de la droite, avec l’aide éventuelle et aléatoire de Marine Le Pen au premier tour.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1829 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de famille) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par téléphone du 7 au 15 avril 2011.

Votre interlocuteur

Frédéric Dabi. Directeur Général Opinion

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories