En partenariat avec

Sondage

Les professionnels et la route : quelle connaissance du risque routier – Vague 6

La route, première cause de mortalité au travail : une réalité toujours ignorée

 

Les accidents de la route sont la première cause de mortalité au travail et le risque routier conduit chaque année à 6 millions d’arrêts de travail, soit un coût de 725 millions d’euros pour les entreprises. Les trajets liés au travail représentent 12,5 % de la mortalité routière. En 2019, 406 personnes ont été tuées lors d’un déplacement lié au travail, dont 295 personnes lors d’un trajet domicile-travail et 111 personnes lors d’un trajet réalisé dans l’exercice d’une mission professionnelle.2Toujours aussi présent, le risque routier professionnel est largement sous-évalué par les conducteurs et les dirigeants. Ainsi, seuls 32 % des actifs effectuant des trajets professionnels savent qu’il s’agit de la première cause de mortalité et seulement 17 % des dirigeants. Ces derniers sont de moins en moins nombreux à avoir conscience de cet enjeu (-8 points par rapport à 2016).

 

 

Des comportements à risque lors des trajets professionnels

 

Les résultats montrent que les conduites à risque associées à l’utilisation du téléphone sont en hausse lors des déplacements professionnels. Un tiers des conducteurs indique ainsi consulter au moins occasionnellement une application ou un site (36 %, +11 points par rapport à 2015) ou consulter ses mails (33 %, +7 points). L’utilisation des réseaux sociaux pendant les trajets professionnels concerne désormais un quart des actifs (25 %, +9 points). Plus généralement, 70 % des conducteurs passent des appels (+10 points) et 76 % en reçoivent (+3 points) lors des trajets professionnels. Ils sont 54 % à lire des sms et 45 % à en envoyer.

Par ailleurs, 43 % des conducteurs déclarent avoir frôlé l’accident au cours des 5 dernières années dans le cadre d’un trajet professionnel et 18 % en avoir eu un. De même, 38 % des conducteurs ont reçu une amende et 29 % ont perdu des points, en majorité à cause d’une vitesse excessive (à 56 % dans le cas des amendes et 65 % pour la perte de points).

Enfin, si près de 7 conducteurs sur 10 disent ne pas avoir changé leur comportement depuis le début de la crise sanitaire, l’étude montre une tendance à une moindre vigilance chez certains : 20 % prêtent moins d’attention à leur vitesse, 21 % à l’utilisation du téléphone et 21 % à leur consommation d’alcool.

Documents à télécharger

Présentation Communiqué de presse

Méthodologie de recueil

DIRIGEANTS : L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 251 dirigeants d’entreprise*, représentatifs des entreprises de 1 à 49 salariés. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (taille et secteur d’activité) après stratification par région.
Les interviews ont été réalisées par téléphone sur le lieu de travail des personnes interrogées du 5 au 15 avril 2021.

ACTIFS : L’enquête a été menée auprès de 511 personnes effectuant des déplacements professionnels au moins une fois par mois*, extraites d’un échantillon de 1439 personnes représentatif de la population active occupée française.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession, secteur d’activité) après stratification par région.
Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 7 au 19 avril 2021.

Vos interlocuteurs

Fabienne Gomant Directrice adjointe du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

François Legrand Chargé d'études Sénior

Documents à télécharger

Présentation Communiqué de presse

Méthodologie de recueil

DIRIGEANTS : L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 251 dirigeants d’entreprise*, représentatifs des entreprises de 1 à 49 salariés. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (taille et secteur d’activité) après stratification par région.
Les interviews ont été réalisées par téléphone sur le lieu de travail des personnes interrogées du 5 au 15 avril 2021.

ACTIFS : L’enquête a été menée auprès de 511 personnes effectuant des déplacements professionnels au moins une fois par mois*, extraites d’un échantillon de 1439 personnes représentatif de la population active occupée française.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession, secteur d’activité) après stratification par région.
Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 7 au 19 avril 2021.

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Découvrez nos publications A la une - A ne pas manquer et pleins d’autres...

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Consultez nos dernières newsletters

Recent Posts

Top Categories