En partenariat avec

Sondage

L’identité de la France est-t-elle menacée ?

Opinions et représentations des Français à l’égard de l’identité du pays

 

Dans le cadre de la campagne présidentielle, Vae Solis a souhaité s’associer à l’IFOP afin de dégager les ressorts profonds de l’électorat en analysant six thèmes structurant la société française. Cette 2e enquête est consacrée au sujet de l’identité de la France. Alors que celle-ci est régulièrement présentée par certains candidats comme étant menacée, il nous a semblé opportun de réaliser une enquête quantitative pour objectiver les ressentis et perceptions des Français sur ce sujet. En voici les principaux enseignements :

 

 

L’identité est très largement perçue comme étant une notion positive

En dépit de l’invocation fréquente dans le débat public d’une « identité française menacée », et plus largement de sa charge polémique, cette notion est très largement perçue comme étant positive (73%). Les 25-34 ans (34%), les cadres (38%) et surtout les sympathisants de LFI (48%) se montrent toutefois plus partagés. Plus globalement, on observe une réactivation du clivage gauche droite sur ce thème de l’identité avec des sympathisants de gauche qui l’aborde sous un prisme plus négatif. Il en va ainsi notamment de la perception d’un thème qui divise les Français : 54% des sympathisants de gauche estiment que c’est source de division contre seulement 32% de ceux à droite de l’échiquier politique.

 

 

L’identité française est étroitement associée à la langue française et à la devise républicaine

Il est assez frappant de constater que les dimensions intemporelles sont davantage perçues que les symboles par les Français comme étant constitutives de l’identité de la France. La langue française est ainsi l’élément perçu comme caractérisant le mieux l’identité de la France (40%) et l’histoire de France est également largement citée (30%). En matière économique, c’est le tourisme (53%) et le luxe (42%) qui sont les secteurs les plus largement perçus comme caractéristiques de l’identité française. Le secteur public (30%), l’agroalimentaire (29%), l’aéronautique (22%), l’automobile (16%) et le textile (8%) sont moins largement cités.

 

 

 

Charles de Gaulle est le personnage perçu comme incarnant le mieux l’identité de la France

L’homme de la France libre est considéré par plus d’un tiers des Français comme le personnage incarnant le mieux l’identité de la France. L’ancien Président de la République devance ainsi largement les autres personnalités testées (37%). Napoléon Bonaparte est le 2e personnage cité (15%), juste devant Simone Veil (14%), Coluche (14%) et Victor Hugo (13%).

 

 

 

Une prise de conscience que l’objet identité permet difficilement un débat serein

Les résultats de l’enquête montrent que la thématique de l’identité est largement perçue comme polémique. Les sondés s’accordent ainsi largement pour dire que les questions liées à l’identité sont instrumentalisées par certaines personnalités politiques (82%). D’autant plus que cet enjeu est perçu comme occupant trop de place dans le débat public (60%) et ce, alors que d’autres thématiques telles que la santé ou le pouvoir d’achat sont jugées prioritaires par les Français. Certes, l’Islam est vu par deux tiers des Français comme une menace pour l’identité de la France, mais l’idée d’un enrichissement de l’identité française rencontre également un écho majoritaire au sein de la population (55%). Enfin, plus largement, l’idée d’une disparition de l’identité française rencontre un écho chez deux tiers des Français (66%), notamment les sympathisants LR (87%) et RN (94%).

 

 

Plus qu’un fantasmatique grand remplacement, les Français redoutent un grand déclassement

Alors que l’immigration est régulièrement pointée du doigt comme étant la source d’une disparition de l’identité française, il est frappant de constater que ce sont les thématiques économiques qui sont les plus largement vues comme constituant des menaces. L’affaiblissement économique (82%), la désindustrialisation (82%), le chômage (77%) ou encore la dette (75%) devancent ainsi l’immigration (67%).

Document à télécharger

Présentation

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1502 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans ou plus.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (âge, profession de la personne interrogée, niveau de diplôme) après stratification par région et catégorie d'agglomération.
Les interviews ont été réalisées par questionnaire autoadministré en ligne du 8 au 10 décembre 2021.

Vos interlocuteurs

Frédéric Dabi Directeur Général Opinion

François Legrand Chef de groupe - Opinion & Stratégies d'Entreprises

Document à télécharger

Présentation

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1502 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans ou plus.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (âge, profession de la personne interrogée, niveau de diplôme) après stratification par région et catégorie d'agglomération.
Les interviews ont été réalisées par questionnaire autoadministré en ligne du 8 au 10 décembre 2021.

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories