En partenariat avec

Sondage

Observatoire de la Santé – Les Français et l’hôpital public en 2022

Les Français sont principalement focalisés sur le pouvoir d’achat pour la présidentielle 2022 ; la santé arrive en 2ème position de leurs attentes, et constitue une préoccupation constante en dépit du fait qu’elle soit peu médiatisée.

Les attentes des Français envers la campagne présidentielle se cristallisent autour du pouvoir d’achat, sujet maintes fois commenté dans l’actualité ces derniers mois avec la hausse des prix de l’énergie notamment et une inflation à 2,8%. 30% mentionnent cette thématique en priorité, et presque un sur deux (48%) au total.

La santé se positionne quant à elle en seconde position (citée au total par 28% des interviewés) juste devant la sécurité et l’immigration (respectivement à 27% et 24%), alors même que ces deux dernières thématiques occupent une part importante du débat public et de l’espace médiatique. La santé, très peu mentionnée par les candidats à l’élection présidentielle jusqu’à présent, est davantage un enjeu majeur pour les femmes (34% le mentionnent au total, +6pts vs moyenne), les 18-24 ans (33%, +5pts), les habitants des communes rurales (35%, +7pts), les sympathisants de la LREM (36%, +8pts) et de gauche (33%, +5ps). Parmi ces derniers se distinguent assez nettement les sympathisants d’EELV, qui considèrent la santé (48%) et l’environnement (49%) comme les deux sujets prioritaires de la campagne.

 

 

L’avenir de l’hôpital public est au cœur des inquiétudes des Français, qui dépassent l’impact de la crise sanitaire.

Le constat préoccupant réalisé à l’occasion de l’Observatoire santé (enquête Ifop menée à l’automne 2021 pour la MNH) se confirme, et l’écrasante majorité des Français s’inquiètent pour l’avenir de l’hôpital public : 90% affirment que celui-ci les préoccupe (dont 47% « tout à fait »), et 85% que l’hôpital public est en danger (dont 50% « tout à fait »). Le manque de moyens est particulièrement décrié: seul un tiers des Français (32%) estime que l’hôpital public dispose des moyens humains, financiers et matériels suffisants pour fonctionner (et pour 33% d’entre eux ce n’est « pas du tout » le cas), et à peine 34% considèrent qu’il a déjà bénéficié de mesures suffisantes, comme le Ségur de la santé, pour répondre à ses besoins (et pour 25% d’entre eux ce n’est « pas du tout » le cas).

 

Malgré cette situation alarmante, les deux tiers des Français (67%) considèrent que l’hôpital public tient bon et répond correctement aux missions qui lui sont confiées, et 79% estiment qu’il est une source d’importantes dépenses publiques qui méritent d’être mieux maitrisées, afin d’optimiser le fonctionnement de l’hôpital et les conditions de travail des agents.

 

 

La protection de l’hôpital public et la défense de ses agents deviennent un enjeu de l’élection présidentielle.

La quasi unanimité des interviewés (97%) juge les mesures visant à protéger l’hôpital public et ses agents comme étant un enjeu important dans l’élection présidentielle 2022. Pour une majorité (53%) il s’agit même d’un enjeu « prioritaire » et  pour 44% d’un enjeu « important mais pas prioritaire » . C’est davantage une priorité pour les femmes, les 50-64 ans, les habitants des communes rurales, les catégories populaires et les sympathisants de gauche. Seuls 3% le définissent comme étant secondaire.

Les Français sont donc grandement favorables à une intervention des pouvoirs publics, et la survie de l’hôpital public passe aussi par une bonne prise en charge des problèmes de santé rencontrés par les agents hospitaliers : la majorité des répondants (64%) déclare ne pas savoir qu’à l’inverse des salariés du privé, ils n’ont pas de prise en charge de leur protection sociale complémentaire par leur employeur. Face à cette différence de traitement, les Français aimeraient que la situation change : 89% estiment prioritaire ou a minima importante la mise en place d’une protection sociale complémentaire de qualité par les pouvoirs publics.

Document à télécharger

Les Résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interviewée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 21 au 22 janvier 2022.

Vos interlocuteurs

Frédéric Dabi. Directeur Général Opinion

Flora Baumlin Directrice d’Etudes, Corporate & Work Experience

Marie Fevrat Chargée d'études - Département Opinion & Stratégies d'Entreprise

Document à télécharger

Les Résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interviewée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 21 au 22 janvier 2022.

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories