En partenariat avec

Dossier spécial

Questions d’actualité (l’épidémie de coronavirus, le climat social et la police en France)

Alors qu’un ralentissement de l’épidémie se fait jour et que le pouvoir exécutif semble réfléchir à un déconfinement dans les prochaines semaines, le sondage Ifop-Fiducial pour CNews et Sud Radio mesurait le niveau d’inquiétude des Français quant à l’épidémie du coronavirus, le climat social et la perception de la police en France.

 

Ainsi, le niveau d’inquiétude des Français à l’égard des conséquences économiques de la crise du coronavirus s’élève à 90 %, un chiffre stable depuis la semaine dernière et depuis l’annonce du reconfinement le 28 octobre 2020. Concernant l’inquiétude ressentie par les Français pour eux-mêmes et leur famille, elle atteint 69 % d’entre eux, soit une légère baisse depuis la semaine dernière de 2 points. Trois semaines après la mise en place du second confinement et alors que les chiffres des entrées en réanimation commencent peu à peu à baisser, synonyme d’un effort collectif portant ses fruits, cela se traduit par une relative stabilité du niveau d’inquiétude des Français sur ces deux items.

 

Paradoxalement, le niveau de confiance dans le gouvernement pour aider les entreprises en difficulté en raison du coronavirus chute de deux points, passant de 47 % la semaine dernière à 45 % aujourd’hui (cela vient rompre la dynamique à la hausse enclenchée depuis septembre). Par ailleurs, 39 % des sondés font confiance au gouvernement pour faire face efficacement au coronavirus, soit deux points supplémentaires depuis notre dernier sondage de la semaine passée, une tendance à la hausse qui semble s’inscrire dans le temps long (plus 4 points par rapport à début octobre).

 

Néanmoins, les récentes annonces d’une embelli de la situation sanitaire n’entachent pas la perception d’un climat social dégradé puisque 85 % des Français pensent que la France peut connaître une explosion sociale dans les prochains mois, c’est 13 points de plus qu’en janvier 2020, date à laquelle la crise sanitaire n’avait pas encore émergé comme sujet prioritaire dans l’actualité. Cette crispation sociale est davantage marquée par les extrêmes du spectre politique : les sympathisants proches du Rassemblement national et de la France insoumise s’établissant respectivement à 94 % et 93 %. Ainsi, plus la proximité politique converge vers le centre, moins la croyance dans une explosion sociale en France dans les prochains mois semble importante (79 % pour les Français proches du Parti Socialiste, 62 % pour ceux de la République en Marche et 84 % pour ceux des Républicains).

 

Enfin, dans le cadre du débat sur la loi sécurité globale à l’Assemblée nationale, 68 % des Français se disent favorables à la mise en place dans les moyennes et grandes villes d’une police municipale équipée (matraques, lacrymogènes…) mais non dotée d’armes létales (pouvant tuer), 65 % se disent favorables au fait que, dans les médias, le visage des policiers ou gendarmes ne soit plus visible mais désormais “flouté” et 55 % ont cette même position quant à la mise en place dans les moyennes et grandes villes d’une police municipale dotée d’armes létales (pouvant tuer). Ces chiffres, tous majoritaires, témoignent bien de la place de la sécurité comme enjeu majeur aux yeux des Français en cette fin d’année 2020.

Document à télécharger

Les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 007 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 17 au 18 novembre 2020.

Vos interlocuteurs

Frédéric Dabi Directeur Général Adjoint - Directeur du pôle Opinion et Stratégies d'entreprise

Louise Jussian Chargée d'études - Département Opinion & Stratégies d'Entreprise

Document à télécharger

Les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 007 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 17 au 18 novembre 2020.

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.

Inscription newsletter

Découvrez nos publications A la une - A ne pas manquer et pleins d’autres...

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Consultez nos dernières newsletters

Recent Posts

Top Categories