En partenariat avec

Sondage 29/04/2016

Regards croisés sur l’Islam en France et en Allemagne

Pour une majorité relative des Français interrogés (47%, +5 points depuis 2010), la présence d’une communauté musulmane est « plutôt une menace pour l’identité de la France ». Ce chiffre est légèrement inférieur en Allemagne où 43% des habitants (+3 points depuis 2010) partagent la même opinion.
A contrario, 19% des Français et 20% des Allemands interrogés considèrent que la présence d’une communauté musulmane est plutôt un facteur d’enrichissement culturel pour leur pays. Enfin, pour près d’un tiers des Français (34%) et des Allemands (37%), ce n’est ni l’un ni l’autre.
Près d’un tiers des Français (32%, un chiffre stable depuis 2010) estime que les musulmans et les personnes d’origine musulmane sont bien intégrés dans la société. En Allemagne, cette proportion s’élève à 29% (+4 points par rapport à 2010).
En France, les raisons principales évoquées par les personnes qui considèrent que les musulmans et les personnes d’origine musulmane sont mal intégrés dans la société (soit 68% de l’échantillon) sont d’abord le refus de s’intégrer à la société française pour les deux tiers des répondants (67%). Pour 45% des Français, ce sont les trop fortes différences culturelles qui expliquent cette situation.
L’influence et la visibilité de l’islam en France sont jugées trop importantes par près de deux Français sur trois (63%). En Allemagne, moins d’un Allemand sur deux (48%) partage cette opinion. Dans cette optique, 52% des Français et 49% des Allemands se disent opposés à l’édification de mosquées dans leurs pays.
De même, on note l’ opposition d’une majorité de Français au port du voile dans la sphère publique, aussi bien dans la rue (63%) que dans les écoles publiques (88%). En Allemagne, 45% des répondants se disent opposés au port du voile ou du foulard dans la rue et 75% y sont opposés dans les écoles publiques.
Enfin, 77% des Français sont hostiles à l’existence de partis politiques ou de syndicats se référant à l’islam et 44% à ce qu’un maire d’origine musulmane soit élu dans leur commune. En Allemagne, moins d’un tiers (32%) est hostile à l’existence de partis politiques ou de syndicats se référant à l’islam et 27% à ce qu’un maire d’origine musulmane soit élu dans leur commune.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1008 échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus et d'un échantillon de 989 personnes représentatif de la population allemande âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 14 au 18 avril 2016.

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.

Inscription newsletter

Découvrez nos publications A la une - A ne pas manquer et pleins d’autres...

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Consultez nos dernières newsletters

Recent Posts

Top Categories