En partenariat avec

Sondage

Baromètre de l’élection présidentielle

Les 3 enseignements de la première vague de ce Baromètre de l’élection présidentielle Ifop-Fiducial pour LCI et Le Figaro

 

1. Une domination Marine le Pen – Emmanuel Macron. A moins d’un an du premier tour du scrutin présidentiel, les deux finalistes de 2017 dominent plus que jamais un rapport de forces électorales qui semble figé. En effet, les 5 configurations testées débouchent systématiquement sur une qualification pour le second tour d’Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Pour autant, cette enquête marque un tournant dans la mesure où, pour la première fois, la Présidente du Rassemblement National émerge en tête dans tous les cas de figure avec un score de 27% à 30%. Au cœur de cette dynamique – Marine Le Pen progresse de 2 à 3 points depuis l’enquête Ifop Fiducial pour le JDD d’avril – résident trois aspects. En premier lieu, les intentions de vote en sa faveur progressent significativement chez les personnes âgées de plus de 65 ans (21%, + 9 points), segment traditionnellement peu favorable au vote frontiste. Par ailleurs, au-delà du survote dans les « catégories-force » du RN (25-34 ans, chômeurs et catégories populaires), Marine Le Pen dépasse nettement sa moyenne globale dans le salariat (31%). Enfin, dans le contexte de crise à droite, 19% à 26% des électeurs présidentiels de François Fillon expriment une intention de vote Le Pen.

Néanmoins, face à cette percée, Emmanuel Macron tient le choc avec des intentions de vote en sa faveur systématiquement supérieures à son étiage du 23 avril 2017. L’écart constaté avec la Présidente du RN se situe à cet égard dans la marge d’erreur. En outre, dans le contexte de déconfinement progressif, le président voit son socle se renforcer avec des hausses chez les cadres supérieurs (31%, +8 points depuis avril) et dans son électorat de 2017 (71%, +9 points). De plus, les reculs récents de la popularité présidentielle observés à droite n’empêchent pas le candidat Macron de capter a minima un quart de l’électorat Fillon.

 

2. Une droite en crise au sein de laquelle X. Bertrand se détache. Dans l’hypothèse où le scrutin se déroulerait dimanche prochain, la droite subirait son 2ème 21 avril. Aucun de ses 5 représentants testés ne parvient en effet à se qualifier pour le second tour. Plus que jamais, l’espace de la droite s’avère étriqué car «mordu » à la fois par Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Pour autant, Xavier Bertrand avec 15% d’intentions de vote domine le match des prétendants de droite, reléguant à 5 points Valérie Pécresse (10%), à 7 points Laurent Wauquiez (8%) et à 9 points Bruno Retailleau. Testé pour la première fois, Michel Barnier recueille seulement 8% d’intentions de vote.

Dans les configurations de second tour, Xavier Bertrand domine très largement Marine Le Pen (60% contre 40%). Bénéficiant d’une meilleure mobilisation de l’électorat de gauche, le président des Hauts de France fait mieux qu’Emmanuel Macron (54% contre 46% face à Marine Le Pen). Le rapport de forces Macron – Bertrand s’avère quant à lui très équilibré (51%- 49% en faveur du premier cité.

 

3. Une gauche en perdition. Jamais dans l’histoire des campagnes présidentielles, la gauche ne s’est trouvée en telle difficulté à un an du scrutin. En effet, la totalisation des intentions de vote en sa faveur ne dépasse pas 25%, en recul de 2 points depuis l’enquête d’avril. Cet étiage s’avère particulièrement faible comparé aux 40% obtenus par les candidats de gauche (Mélenchon, Hollande et Joly) en 2012 ou aux 30% de 2007, recueillis par S. Royal, M-G; Buffet, D. Voynet et J. Bové.

Dans ce contexte annonciateur d’un troisième 21 avril en 2022, Jean-Luc Mélenchon recueille 11% à 12%, un résultat très en deçà de son score de la dernière élection présidentielle. Selon les hypothèses de 1er tour, près de 4 électeurs sur 10 de Mélenchon en 2017 ne voteraient pas à nouveau en sa faveur.

Pour autant, le président de la France Insoumise – seul candidat officiellement déclaré à gauche – devance nettement Anne Hidalgo et Yannick Jadot, encalminés à 6%. Ces scores peu ou prou stables depuis plusieurs enquêtes attestent de l’absence de la moindre dynamique en faveur des prétendants de gauche à la magistrature suprême.

Document à télécharger

Les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 363 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon de 1 529 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération.
Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 18 au 20 mai 2021.

Vos interlocuteurs

Frédéric Dabi Directeur Général Opinion

Gautier Jardon Chargé d’études – Département Opinion et Stratégies d’Entreprise

Document à télécharger

Les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 363 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon de 1 529 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération.
Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 18 au 20 mai 2021.

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 
Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories