En partenariat avec

Sondage 06/06/2012

Enquête auprès des habitants concernés par le prolongement de l’autoroute A104

A la veille du 1er tour des élections législatives, le Collectif pour la Protection des Riverains de la A104 (COPRA), opposé depuis plus de 20 ans à toute autoroute en zone urbanisée, jette un pavé dans la marre en publiant les résultats d’un sondage sur l’opinion des populations concernées par le prolongement de la Francilienne dans le Nord-Ouest parisien.

Menée par l’IFOP auprès d’un échantillon représentatif des habitants des communes concernées par le prolongement de l’A104, cette enquête révèle que contrairement à ce qu’affirment certains élus, la grande majorité des riverains rejette en bloc le prolongement la Francilienne entre Méry-sur-Oise et Poissy-Orgeval.

En effet, dans l’hypothèse où se tiendrait un référendum local sur le sujet, il n’y aurait pas vraiment de suspens quant à l’issue du scrutin : les habitants voteraient massivement (à 71%) contre l’autoroute, à peine un quart d’entre eux (27%) soutenant ce projet.

Or, les populations concernées aspirent massivement à l’organisation d’un tel référendum – 79% des habitants seraient favorables au recours à cet instrument de démocratie directe -, sachant que les trois quarts des habitants (74%) ont le sentiment que l’avis des populations n’a pas été suffisamment pris en compte lors du débat public organisé en 2006.

Les principaux enseignement de l’enquête :
– La grande majorité des habitants des villes concernées (59%) voient ce projet comme une « mauvaise chose », contre 39% qui le perçoivent positivement,
– Près des trois quarts des habitants (72%) estime que le budget alloué ce projet (trois milliards €) devrait être plutôt engagé en faveur du développement des transports collectifs,
– Trois habitants sur quatre (74% exactement) déclarent que l’avis des populations n’a pas été suffisamment pris en compte lors du débat organisé il y a six ans,
– Les populations ne sont pas convaincues de l’efficacité économique d’un tel projet : seuls 52% des personnes interrogées supposent qu’il aura des effets négatifs sur l’économie locale, soit un niveau largement inférieur à celui mesuré dans ce type d’étude,
– La quasi-totalité des habitants craignent des effets négatifs sur la santé des personnes vivant à proximité (85%) et sur la qualité de l’air et de l’environnement (80%) dans leur commune,
– En cas de référendum local sur le sujet, les habitants voteraient massivement (à 71%) contre l’autoroute.

Documents à télécharger

Rapport d'étude Annexes

Méthodologie de recueil

Echantillon de 402 personnes, représentatif de la population des communes concernées par le prolongement de l’A104 âgée de 18 ans et plus.. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par commune. Les interviews ont eu lieu par téléphone Du 4 au 5 mai 2012.

Votre interlocuteur

François Kraus Directeur du pôle Politique / Actualités - Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories