En partenariat avec

Sondage 07/07/2016

Le tableau de bord politique – Juillet 2016

La vague de juillet du tableau de bord politique Ifop et Fiducial pour Paris Match et Sud Radio, marquée par le très bas niveau de popularité du couple exécutif, livre les enseignements suivants.

– En ce début de période estivale qui annonce les vacances scolaires et une probable accalmie sur le plan des mobilisations sociales contre la réforme du code du travail, 18% des Français (+2 points) déclarent approuver l’action de François Hollande comme Président de la République. Pour une courte majorité de Français (51%, +2), François Hollande défend bien les intérêts de la France à l’étranger. Cette hausse peut s’expliquer par sa posture volontaire et ferme face à la décision des britanniques de sortir de l’Union européenne. Les bons chiffres économiques de ces dernières semaines, malgré une hausse du chômage en mai, expliquent également que le Président gagne un point sur l’item « mène une bonne politique économique » en passant de 20% à 21%. En revanche, il reste stable sur les autres représentations testées : 21% des personnes interrogées estiment qu’il est proche des préoccupations des Français, et la même proportion juge qu’il dit la vérité aux Français. Enfin, dans la perspective de l’élection présidentielle de 2017, seuls 13% des interviewés déclarent que François Hollande est un Président dont ils souhaitent la réélection en 2017.

– Concernant Manuel Valls, 27% des Français déclarent approuver son action en tant que Premier ministre. Ce chiffre est en baisse d’un point par rapport à juin 2016, ce qui implique que le Premier Ministre atteint ici son point bas depuis sa nomination à Matignon. On note que la proportion de personnes n’approuvant pas du tout son action augmente de 3 points en passant de 44% à 47%. Au regard des principaux traits d’image testés, Manuel Valls est considéré comme quelqu’un qui dirige bien l’action de son gouvernement par 38% (+1) des personnes interrogées et il est une personnalité qui doit jouer un rôle important à l’avenir pour 37% (chiffre stable). A un niveau inférieur, 29% (+1) des Français estiment qu’il est proche de leurs préoccupations et 28% (-3) qu’il dit la vérité aux Français et à peine un quart des répondants (22%, +3) considère qu’il est capable de sortir le pays de la crise.

– Permettant de relativiser les mauvais chiffres de l’exécutif, il faut noter que les Français dans leur grande majorité ne pensent pas que les deux principaux partis d’opposition (Les Républicains et le Front National) feraient mieux s’ils étaient au pouvoir. Moins d’un quart des répondants (23%, +1) pense qu’une majorité issue des Républicains ferait mieux que le gouvernement actuel si elle était au pouvoir, tandis que 50% estiment qu’il ne ferait ni mieux, ni moins bien (+1), traduisant une certaine lassitude de la part des citoyens. En ce qui concerne le parti présidée par Marine Le Pen, 18% des personnes interviewées (+2) pensent que des personnalités du Front National seraient capable de faire mieux si elles étaient au pouvoir, contre 50% (-2)qui estiment qu’il ferait moins bien et quasiment un tiers qui juge qu’il ferait ni mieux, ni moins bien (31%, stable).

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle, niveau d'éducation) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par téléphone du 1er au 2 juillet 2016.

Votre interlocuteur

Frédéric Dabi Directeur Général Adjoint - Directeur du pôle Opinion et Stratégies d'entreprise

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.
Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.