En partenariat avec

Sondage 14/11/2013

Le tableau de bord politique Paris Match – Ifop : les personnalités – Novembre 2013

Marquée par la domination de Manuel Valls et le recul conjoint du couple exécutif et de la plupart des personnalités de droite, la vague de novembre du tableau de bord des personnalités Paris Match – Ifop, livre les enseignements suivants :      
– Avec 28% seulement de bonnes opinions (-7), François Hollande est relégué à la quarante-cinquième position du classement des personnalités loin derrière Marine Le Pen (38%, Jean-Luc Mélenchon (35%) ou Jean-François Copé (34%). Le Président de la République atteint ainsi son plus bas niveau de popularité depuis le début du quinquennat, dépassant le record d’impopularité de Nicolas Sarkozy (32% en mars 2011). Seuls les sympathisants du Parti Socialiste le soutiennent encore majoritairement (69% de bonnes opinions). 
– Moins impopulaire, Jean-Marc Ayrault subit lui aussi une baisse significative (-5 points) et recueille aujourd’hui seulement 37% de bonnes opinions. Le différentiel entre les deux têtes de l’exécutif s’explique notamment par la capacité du Premier ministre à bénéficier d’une bonne image auprès de l’ensemble de la majorité (68% auprès des sympathisants du Parti Socialiste et 60% auprès des sympathisants d’Europe Ecologie Les Verts).
– Mais le chef de l’exécutif souffre de la comparaison avec son Ministre de l’Intérieur. En effet, Manuel Valls caracole en tête du classement des personnalités avec 71% de bonnes opinions (+5) et domine Jean-Marc Ayrault dans le duel de préférences qui les oppose : deux tiers des Français déclarent préférer le Ministre de l’Intérieur, tandis que 30% penchent plutôt pour le Premier ministre. L’écart en faveur de Manuel Valls (66%-30%) se creuse ainsi par rapport aux précédentes mesures effectuées (62%-35% en juin 2013, 57%-41% en octobre 2012), y compris parmi les sympathisants du Parti Socialiste (58%-40% aujourd’hui, contre 54%-44% en juin 2013 et 46%-52% en octobre 2012).      
– Les leaders de l’opposition ne profitent parallèlement pas du discrédit du couple exécutif dans l’opinion. L’ensemble des personnalités de l’UMP figurant dans le baromètre subissent en effet des baisses de leur cote d’opinion, à commencer par les principaux noms qui reviennent lorsqu’il s’agit d’envisager l’élection présidentielle de 2017, à savoir Alain Juppé (60% de bonnes opinions, -2), François Fillon (47%, -2), Nicolas Sarkozy (45%, -5) et Jean-François Copé (34%, -5). Le reflux semble plus général au sein de l’UMP, puisque d’autres personnalités moins médiatiques sont impactées par les mêmes maux : les cotes de popularité de François Baroin (42%, -4), Laurent Wauquiez (38%, -6) et Bruno Le Maire (33%, -5) sont notamment en recul. Après plusieurs séquences plutôt favorables, Marine Le Pen subit quant à elle une baisse de 4 points, recueillant aujourd’hui 38% de bonnes opinions.
– En dehors de la confrontation entre Manuel Valls et Jean-Marc Ayrault, les autres duels de préférence voient Alain Juppé dominer Nicolas Sarkozy dans un premier temps (55%-39%). Mais l’ancien Premier ministre de Jacques Chirac ne reçoit pas le même soutien auprès des sympathisants de l’UMP, parmi lesquels la nostalgie du précédent quinquennat est forte. Deux tiers d’entre eux déclarent préférer Nicolas Sarkozy (66%), contre un tiers seulement en faveur d’Alain Juppé (33%).
– Dans un second temps, François Bayrou fait jeu égal avec Jean-Louis Borloo auprès de l’ensemble des Français quelques jours après l’officialisation de l’union du MoDem et de l’UDI dans la perspective des échéances électorales de 2014. Le Président du MoDem fait le plein de soutiens sur la gauche de son mouvement, tandis que l’ancien ministre de François Fillon séduit davantage sur sa droite.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1025 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle, niveau d'éducation) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par téléphone du 8 au 9 novembre 2013.

Votre interlocuteur

Frédéric Dabi. Directeur Général Opinion

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories