En partenariat avec

Sondage 22/02/2013

Les Français et la fiscalisation des allocations familiales

La déclaration du premier Président de la Cour des comptes Didier Migaud selon laquelle la fiscalisation des allocations familiales constituait l’un des pistes afin d’augmenter les recettes de l’Etat a réanimé le débat sur la dette publique et le système des allocations familiales en France.

Interrogés par l’Ifop pour Le Figaro sur les pistes de réforme du système d’allocation, les Français penchent pour l’introduction d’une condition de ressources des allocations familiales, plutôt que pour la fiscalisation des allocations familiales. 71% des personnes interrogées déclarent ainsi être favorables à l’introduction d’une condition de ressources des allocations familiales, c’est-à-dire qu’au-delà d’un certain niveau de revenu les allocations familiales seraient réduites ou ne seraient plus versées. Parallèlement, 45% semblent approuver une éventuelle fiscalisation des allocations familiales, c’est-à-dire leur prise en compte dans le calcul du revenu imposable des foyers.

La question ne fait pas nécessairement l’objet d’un clivage politique. Si les sympathisants de l’UMP semblent plus réservés que la moyenne concernant la suppression ou la réduction des allocations familiales pour les familles les plus aisées, une majorité parmi eux se dégage pour approuver cette éventuelle mesure (59% contre 71% en moyenne). Au sujet de la fiscalisation des allocations familiales, sympathisants de gauche (48% d’adhésion), de l’UMP (48%) et du Front National (52%) s’avèrent partagés dans des proportions similaires.

La question fait en revanche l’objet de divergences selon le nombre d’enfants de moins de 22 ans au foyer. Les familles qui peuvent prétendre aux allocations familiales sont en effet nettement moins favorables que l’ensemble des Français à ces deux mesures. 57% d’entre elles se prononcent cependant en faveur de l’introduction d’une condition de ressources des allocations familiales (contre 71% en moyenne), quand 27% déclarent être favorables à la fiscalisation des allocations familiales (contre 45% en moyenne).

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1007 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 19 au 21 février 2013.

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories