En partenariat avec

Sondage 12/08/2013

Les Français et la verbalisation des baignades à risque

Suite à une série de noyades survenues sur les plages cet été en France, le préfet de l’Hérault, puis d’autres responsables publics, ont envisagé que les vacanciers qui se baignent en dehors des zones de baignade surveillées ou alors que le drapeau rouge est hissé, soient verbalisés et reçoivent une amende. Face à ce projet, de nombreuses voix se sont élevées pour souligner la difficulté de mise en oeuvre pratique d’une telle mesure (d’une part, seuls des policiers sont autorisés à verbaliser et d’autre part, il ne sera pas aisé de demander leurs papiers à des estivants en maillot de bain…) ; pour les opposants à cette mesure, la plage devant également rester un espace de liberté.
Or, de la même façon que les mesures d’interdiction de fumer sur les plages avaient été plébiscitées par les Français (75 % d’approbation selon un sondage Ifop de juillet 20111), la verbalisation des baignades à risque serait très largement soutenue. 72 % y seraient plutôt favorables « car les comportements de ces vacanciers mettent potentiellement en danger la vie des sauveteurs » contre seulement 28 % d’opposés qui pensent que « les policiers auront concrètement beaucoup de difficulté à verbaliser ces baigneurs et que les plages doivent rester un espace de liberté ».
La large adhésion à ce projet se retrouve dans toutes les catégories de la population et le clivage politique n’est pas opérant sur cette question puisque 76% des sympathisants socialistes et 78 % de ceux de l’UMP y seraient favorables. Tout au plus note-t-on une réticence une peu plus forte des cadres supérieurs et professions libérales (qui n’y adhèrent « qu’à » 62 %, contre 76 % dans les milieux populaires) et parmi les 18-24 ans (56 % de favorables), sans doute un peu plus adeptes de ce type de baignades à risque.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 6 au 8 août 2013.

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories