En partenariat avec

Sondage 07/03/2017

Les Français et l’accession à la propriété

Un pessimisme qui s’atténue vis-à-vis du contexte économique.
Si plus de la moitié (57%) des Français âgés de 25 à 65 ans se montrent toujours pessimistes sur la situation économique actuelle estimant que « nous sommes toujours en pleine crise », la proportion de personnes partageant ce constat enregistre une baisse significative de 7 points en un an (65%).
Il faut remonter à avril 2011 (où l’enquête était menée auprès les 18 ans et plus) pour retrouver un score plus faible (47%). Inversement, les indicateurs moins anxiogènes sont en hausse : 27% considèrent que « la crise demeure préoccupante même si le pire est derrière nous » (+5 points) et 15% que la situation est difficile mais qu’elle s’améliore progressivement (+3 points). Enfin, à l’instar des autres années, quasiment personne (1%) ne considère que « la crise est derrière nous ».
Dans le détail, les hommes, les plus jeunes (25-34 ans) et les cadres se montrent sensiblement moins pessimistes puisque 51% de chacun d’entre eux considèrent que nous sommes toujours en pleine crise (contre 57% dans l’ensemble).

Un état d’esprit général moins anxiogène.
Corollaire à ce moindre pessimisme lié au contexte économique, le moral des 25-65 ans se stabilise. Une majorité (56%) considère désormais que son état d’esprit n’a pas changé en un an contre 49% en 2016.
Si un tiers des personnes interrogées affirment que leur état d’esprit est pire qu’il y a un an, cela représente néanmoins une baisse notable vis-à-vis des résultats de l’année précédente (32%; -8 points). Enfin, 12% jugent que leur moral s’est amélioré (+1 point), proportion qui s’élève à 16% chez les 25-34 ans et les cadres et à 17% chez les personnes envisageant de devenir propriétaires dans les 5 ans.

Une facilité à devenir propriétaire davantage reconnue.
En lien avec la baisse du pessimisme ambiant des années passées et la stabilisation de leur moral, les 25-65 ans sont plus nombreux à considérer qu’il est aujourd’hui facile de devenir propriétaire (40%; +5 points vs 2016 et +6 points vs 2015).
Dans les faits, un tiers des Français (32%) envisagent de devenir propriétaire dans les 5 ans d’une résidence principale (+2 points vs 2016), 13% un bien immobilier locatif (-1 point) et 6% une résidence secondaire (stable).

Une majorité de jeunes aspire à devenir propriétaire.
En dépit d’une entrée récente sur le marché du travail et d’une situation familiale pas encore pérenne pour beaucoup d’entre eux, 53% des 25-34 ans affichent en effet leur intention de devenir propriétaires d’une résidence principale.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 2006 personnes représentatif de la population française âgée de 25 à 65 ans. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (raisonné sur les critères suivants : Le secteur d’activité de l’entreprise, la taille de l’entreprise, la région d’implantation de l’entreprise). Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 10 février au 16 février.

Vos interlocuteurs

Romain Bendavid Directeur de l'Expertise Corporate & Work Experience

Anne-Laure Marchal Directrice de clientèle Opinion & Stratégies d’Entreprise

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories