En partenariat avec

Sondage 26/08/2013

Les Français et le bilan de Nicolas Sarkozy

L’opinion se révèle relativement partagée sur le quinquennat de Nicolas Sarkozy un an après la défaite de ce dernier : 54% des Français estiment ainsi que le bilan est négatif contre 46% qui le jugent positif. La France continue donc de se diviser en deux blocs sur le sujet, et bien que comparaison ne soit pas raison, on remarque en analysant les résultats du second tour de 2012 (48,5% pour Sarkozy contre 51,5% pour Hollande) que le temps n’a pas généré d’indulgence supplémentaire à l’égard de l’ancien Président. Si l’on se penche sur les détails de cette enquête, on note que le regard que portent les Français sur cette période est très fortement indexé sur la sensibilité politique de chacun.
A gauche, seuls 11% des sympathisants pensent que le bilan Sarkozy est globalement positif contre 96% à l’UMP et, chose étonnante, 64% au Front national. Ce dernier score est un des principaux enseignements que l’on peut tirer du sondage, en particulier lorsque l’on connait la rhétorique adoptée par les dirigeants du FN à l’égard de l’UMP. Ce résultat fait cependant probablement écho à une évolution des consciences puisque l’électorat frontiste s’était nettement détourné du candidat de l’UMP en 2012 après avoir eu le sentiment d’avoir été dupé en 2007. Ce regard actuel sur l’action de l’ancien locataire de l’Elysée peut s’expliquer par l’impact des premiers mois d’un quinquennat Hollande qui semble inciter les électeurs FN à revisiter leur vision de l’époque Sarkozy.
Pour ce qui est de l’UMP, le résultat est d’autant plus intéressant qu’il intervient à une période où de nombreuses voix s’élèvent pour demander un droit d’inventaire sur ce qui a été fait pendant ces cinq années. Comme déjà dit plus haut, 96% des sympathisants UMP jugent le bilan positif, ce qui relativise très fortement la demande d’une remise en perspective de la politique menée jusqu’en 2012. Ce score est assez spectaculaire, mais il n’est pas négligeable de noter que seulement 10% de l’électorat UMP estime que le bilan est “très positif” contre 86% qui affirment que tout n’a pas été réussi mais que ce n’était pas si mauvais compte tenu du contexte économique. On peut ici confronter deux lectures qui ne sont d’ailleurs pas forcément contradictoires :
• Les plus “sarkozystes” en feront une lecture très positive en claironnant que l’électorat UMP reste soudée derrière son ancien leader tout en étant conscient des difficultés qu’il a traversé. Autrement dit, il aura réussi a mener le bateau à bon port en dépit de la tempête qu’il a essuyé.
• A l’inverse, les partisans du droit d’inventaire retiendront d’avantage la première partie des résultats en déclarant que tout n’a pas été réussi et que l’on peut mieux faire afin d’éviter une prochaine défaite.
Le phénomène inverse se produit au Front National : 58% seulement des électeurs de Marine Le Pen ont une opinion favorable du mandat de Nicolas Sarkozy, alors que 64% des sympathisants de ce parti sont positifs vis-à-vis de lui. Signal supplémentaire d’une capacité d’attraction de Marine Le Pen sur des terres de gauche.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 992 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 21 au 23 août 2013.

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories