En partenariat avec

Sondage 15/12/2013

Les Français et le conflit en Centrafrique

Alors que deux soldats français sont tombés à Bangui, le soutien de l’opinion à l’opération Sangaris a connu une baisse sensible. L’adhésion à l’intervention militaire en Centrafrique est ainsi passée de 51 % à 44 % en une semaine. Si l’érosion du soutien populaire est la tendance généralement observée dans le cadre des opérations extérieures menées au cours de ces vingt dernières années, le mouvement est cette fois particulièrement rapide. Le fléchissement du soutien n’était intervenu qu’au bout d’un mois et demi au Mali (où les succès rapides remportés sur le terrain par les militaires de l’opération Serval avaient conforté l’approbation de l’opinion) et qu’après deux semaines de bombardement en Libye en 2011. L’autre spécificité de Sangaris en termes d’opinion réside dans le fait que l’effet d’union nationale (le « rally round the flag effect » des Anglos-Saxons) qui se manifeste lors du déclenchement d’une intervention militaire a été nettement moins puissant cette fois. Quand 66 % des Français approuvèrent l’opération en Libye dans les premiers jours et 63 % au Mali, ce niveau de soutien ne fut que de 51 % il y a une semaine quand les autorités françaises ont annoncé que nos troupes se déployaient à Bangui. Ce soutien initial moins élevé associé à une érosion très rapide aboutit donc au fait qu’une semaine seulement après son déclenchement, l’opération Sangaris est déjà impopulaire, ce qui ne fut le cas qu’au bout de trois mois pour l’opération Harmattan en Libye (49 % en juin 2011 contre 44 % aujourd’hui en Centrafrique).

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1002 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle, niveau d'éducation) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 11 au 13 décembre 2013..

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories