Sondage 23/01/2011

Les indices de popularité

Pas de trêve des confiseurs pour l’exécutif. Alors que janvier est souvent un mois d’apaisement et de retombées des mobilisations sociales, le nouveau baromètre Ifop-JDD enregistre un effritement de ses cotes de popularité: -1 pour le président, -2 pour le Premier ministre.

Avec 30% seulement de satisfaits (-1) et 70% de mécontents (+1), dont 33% de “très” mécontents, Nicolas Sarkozy frôle son précédent record d’octobre 2010: 29% de satisfaits et 80% aussi de mécontents; ce record aurait même été battu si le baromètre de l’Ifop n’avait pris en compte que la dernière semaine (28%). Le président est minoritaire dans toutes les catégories (65 ans et plus y compris: 44%-56%) sauf chez les sympathisants UMP (76%-24%). Son recul est sensible chez les salariés du service public (-3) et fort chez les employés (-8). Au-delà de ceux de gauche, les sympathisants du Modem (80%-20%) et du FN (74%-25%) se disent massivement insatisfaits.

A l’origine de cette stabilisation au plus bas, un épuisement général (“On n’en peut plus”) et une mise en cause particulière (“l’attitude de la France à l’égard de la Tunisie). Les personnes interrogées déclinent les hausses de prix et répètent à satiété: “Tout augmente sauf les retraites.” Même les sympathisants UMP évoquent ce thème et, mettant en cause la gouvernance sarkozyenne, l’un d’entre eux évoque “plutôt que des décisions précises, des petites phrases et des ‘m’as-tu-vu’; par exemple dès qu’il y a une affaire qui sort, il dit qu’il va créer une commission et s’en occuper.” Un autre UMP résume: “Ma satisfaction va en dégradation depuis un certain temps; c’est un ressenti que j’ai par rapport à la situation politique.” Naturellement, mais à la marge et surtout à gauche, les maladresses de la communication gouvernementale sur les évènements de Tunisie n’arrangent rien. Ainsi évoque-t-on “la manière dont la France a géré la politique en Tunisie et la complaisance vis-à-vis de Ben Ali”, “la France s’est exprimée tardivement et les propos tenus étaient inquiétants”, “la France n’a pas pris la mesure des aspirations du peuple tunisien”. Tout se passe comme si le soutien prolongé à Ben Ali avait réveillé les souvenirs du Fouquet’s et la thématique des petits contre les gros.

Avec 49% de satisfaits (-2) et 50% de mécontents (+2), François Fillon retourne à son tour dans le rouge, mais il conserve le soutien de 65% des plus de 65 ans et de 59% des retraités.

Ainsi c’est un président au plus bas qui s’apprête à faire face aux prochaines élections cantonales, déjà promises à un abstentionnisme record. Comme pour les élections régionales, tout indique qu’elles s’ajusteront plutôt sur la cote du président que sur celle du Premier ministre.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1854 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de famille) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par téléphone du 13 au 21 Janvier 2011.

Votre interlocuteur

Frédéric Dabi. Directeur Général Opinion

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories