Sondage 21/02/2011

Les indices de popularité

L’actualité et des performances présidentielles très mitigées stabilisent l’exécutif au plus bas.

Avec seulement 31% de satisfaits (+1) et 69% de mécontents (-1), Nicolas Sarkozy obtient son troisième plus mauvais score de mécontentement (après les 70% du mois dernier et d’octobre 2010). Il est naturellement minoritaire dans toutes les catégories, même chez les plus âgés (44% contre 56%). Il compte 33% de “très” mécontents (inchangé). Seuls les sympathisants UMP lui accordent une confiance majoritaire, mais 26% d’entre eux (+2) se disent mécontents.

Sur fond d’angoisse sociale, trois événements expliquent, à en croire les discours des personnes interrogées dans l’enquête de l’Ifop, cette stagnation de l’exécutif. D’abord, spontanément citées, les relations du chef de l’Etat avec les magistrats: la violence de leur mise en cause et l’ampleur de la réaction du corps judiciaire ont manifestement frappé les esprits et sont allées à l’encontre de l’espérance de représidentialisation des conseillers de Sarkozy. Ensuite, les révolutions du Moyen-Orient et surtout l’exemple de la Tunisie suscitent souvent l’interrogation sur l’attitude de la France, jugée ambiguë et tardive. Enfin, le voyage de Michèle Alliot-Marie en Tunisie revient à de nombreuses reprises, de façon négative.
 
Avec 49% de satisfaits et 50% de mécontents (les mêmes chiffres que le mois dernier), François Fillon peut presque se réjouir de ne pas enregistrer de sanction quantitative de son voyage égyptien car celui-ci est souvent cité dans la partie qualitative de l’enquête.

Il y a un an, à même distance de la consultation régionale qui devait s’achever dans la déroute que l’on sait, Nicolas Sarkozy comptait encore 36% de satisfaits pour 63% de mécontents: c’est dire dans quelles conditions (cinq points de satisfaction en moins, six points de mécontentement en plus) l’exécutif s’apprête à faire face aux prochaines élections cantonales, dont seul un abstentionnisme record (c’est sûr) et différentiel au profit de la droite (possible mais peu probable) pourrait atténuer le verdict écrasant.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1852 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage) après stratification par département et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par téléphone du 10 au 18 février 2011.

Votre interlocuteur

Frédéric Dabi Directeur Général Adjoint - Directeur du pôle Opinion et Stratégies d'entreprise

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.
Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.