En partenariat avec

Sondage

Les Parisiens et la limitation à 30 km/h à Paris

Alors que les mesures défavorables à l’automobile sont généralement mal accueillies en France, une hausse des taxes sur le gazole ayant été par exemple le point de départ du mouvement des Gilets jaunes en 2018, l’étude Ifop pour Mister Turbo, réalisée auprès de 1 000 Parisiens, dresse un état des lieux de la circulation et des transports dans Paris à l’occasion de l’entrée en vigueur le 30 août de nouvelles mesures visant à diminuer la place de la voiture dans la capitale.

Ses résultats dressent un bilan de l’acceptation des mesures de la mairie en matière de déplacements plutôt favorable à Anne Hidalgo, la circulation à Paris demeurant toutefois un problème majeur pour les Parisiens. Et sur ce sujet, l’opinion reste extrêmement clivée au sein de la capitale, en fonction des sensibilités écologistes certes mais surtout en fonction des contraintes personnelles en matière de déplacements.

 

 

  • Les Parisiens et les Parisiennes se révèlent largement favorables à l’entrée en vigueur d’une limitation quasi-générale de la circulation à 30 km/h. 61% d’entre eux y sont favorables dont 29% y sont même « très favorables ». La mesure est sans surprise mieux accueillie par les personnes privilégiant les mobilités douces individuelles (66%) ou les transports en commun (62%) que par les utilisateurs de véhicules motorisés (34%), directement impactés dans leur déplacement par la réduction de la vitesse. La mesure est également bien mieux reçue à gauche qu’à droite, notamment par les électeurs d’Anne Hidalgo en 2020 qui soutiennent très largement l’initiative de la Maire de Paris (81%).

 

  • Les Parisiens font le constat – très largement partagé par 81% d’entre eux – qu’il est difficile de circuler à Paris avec un véhicule motorisé, et près d’un sur trois (28%) juge même qu’il est « très difficile » d’effectuer ce type de déplacement. Sans surprise, ce sont les principaux usagers de la route qui partagent de ce sentiment : 36% des automobilistes parisiens jugent « très difficiles » la circulation à Paris de même que 30% des utilisateurs de deux-roues motorisés.

 

  • S’ils se montrent majoritairement convaincus de l’intérêt de la mesure sur la sécurité des usagers les plus vulnérables (71%) et la sécurité routière en général (66%) – ce qui rejoint les données scientifiques à ce sujet et explique également la plus forte adhésion à ces mesures parmi les cyclistes – les Parisiens attendent également d’une telle mesure qu’elle réduise la réputation de leur ville comme d’un lieu bruyant (60%) mais sont plus partagés concernant sa participation à la lutte contre le changement climatique (52%).

 

  • Malgré un net recul depuis 2018 (-8 points), la majorité des Parisiens demeurent favorables à la politique de réduction de la place de la voiture dans Paris (58%). Conformément à ce mouvement d’opinion, 60% d’entre eux sont favorables à la fermeture à la circulation automobile des voies sur berges rive droite (+5 points). Là encore ces perceptions sont clivées politiquement : largement soutenues à gauche et davantage rejetées à droite. Tout comme elles sont appréciées des utilisateurs de transports en commun et de mobilités douces mais se heurtent à l’hostilité des usagers d’un véhicule motorisé.

Document à télécharger

Les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 008 personnes, représentatif de la population de de la commune de Paris âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par arrondissement. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 20 au 24 août 2021.

Vos interlocuteurs

François Kraus Directeur du pôle Politique / Actualités - Opinion & Stratégies d'Entreprises

Paul Cébille Chargé d’études - Opinion et Stratégies d’Entreprise

Gautier Jardon Chargé d’études – Département Opinion et Stratégies d’Entreprise

Document à télécharger

Les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 008 personnes, représentatif de la population de de la commune de Paris âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par arrondissement. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 20 au 24 août 2021.

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 
Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories